Le père de la réalité virtuelle dit que Facebook et Google sont de dangereux 'empires de modification des comportements' issus d'une erreur tragique

Getty Images

  • Tous les troubles qui touchent Facebook et Google proviendraient d'une erreur, d'après le pionnier de la réalité virtuelle et intervenant à TED, Jaron Lanier.
  • À ce stade, dit Lanier, nous ne pouvons pas appeler des sociétés telles que Facebook "réseaux sociaux": "Appelez-les empires de modification des comportements".
  • Lanier croit que la seule solution est de revenir en arrière et de changer cette erreur fatidique qu'a été celle de rendre Internet gratuit.
  • Il a été applaudi par son auditoire, composé de membres éminents de la communauté tech de la Silicon Valley. 

Jaron Lanier, auteur et programmeur, largement considéré comme le père de la réalité virtuelle, a tenu un discours plutôt audacieux, lors de la conférence TED, à Vancouver au Canada. 

Durant son intervention, Lanier a avancé que les troubles auxquels les géants de la tech comme Facebook et Google font face actuellement résulteraient d'une erreur "tragique à l'échelle mondiale", prenant racine dans la fin des années 1990 et au début des années 2000.  

"La première culture numérique avait quelque chose d'une mission socialiste gaucho", a-t-il dit, soulignant qu'à l'époque un sentiment commun dans la Silicon Valley était que tout sur internet doit être purement gratuit et public. En même temps, il y avait (et il y a toujours) un amour inconditionnel pour l'entrepreneuriat tech et les titans de l'industrie, comme Steve Jobs. 

"Comment honorer l'entrepreneuriat si tout est gratuit? La solution, c'est la publicité", a dit Lanier. "[Les services comme Google et Facebook] étaient gratuits, avec des publicités. Au début, c'était mignon. Depuis, les clients et les autres entités qui utilisent ce système sont devenus plus aguerris et plus habiles. La publicité s'est transformée en modification des comportements". 

Les stimuli négatifs tendent à remonter sur les réseaux sociaux, avance Lanier. Cela vient du fait que les émotions négatives ont tendance à surgir plus rapidement que les émotions positives. Ce qui finit par faciliter la désinformation et la diffusion d'informations biaisées. 

À ce stade, dit-il, nous ne pouvons pas appeler les sociétés comme Facebook "réseaux sociaux". "Appelez-les empires de modification comportementale". 

Lanier croit que la seule solution serait de retourner en arrière et de changer cette décision fatidique que de rendre Internet libre d'accès. Imaginez à quel point les choses pourraient être différentes, a-t-il dit en substance, si nous payions pour les choses que nous recherchons et pour les réseaux sociaux — peut-être avec des frais d'abonnement et des micro-paiements. 

Tout comme Netflix et Amazon ont contribué au phénomène de "pic télévisuel" de haute qualité, en persuadant les internautes de payer pour regarder des films et des séries, nous devrions envisager un monde de "pic des réseaux sociaux", où la désinformation se ferait rare, au profit d'une information factuelle et de qualité, qui aurait quant à elle, tout à fait sa place, suggère Lanier.

TED est une conférence qui grouille de géants de la tech. Lanier connaît donc son audience. Il a assuré le public de TED qu'il n'essayait pas de vilipender les individus derrière Facebook et Google. 

"Je vous aime, les gars! Ces gens sont fantastiques", a-t-il dit. Ces gens, dit-il, sont des victimes comme nous.

À la fin de son discours, Lanier a lâché un sombre avertissement: "Je ne crois pas que notre espèce peut survivre, à moins que nous ne trouvions une solution". 

Version originale: Ariel Schwartz/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Twitter est tellement 'toxique' que l'association Amnesty International recrute une 'patrouille' anti-troll

VIDEO: L'acteur Terry Crews suit un régime alimentaire particulier pour être en bonne santé — il l'explique

Nouveau ! Découvrez BI Intelligence Profitez dès maintenant de notre offre de lancement ›

Contenu Sponsorisé

Comment les constructeurs informatiques répondent aux besoins liés au travail nomade

  1. Jean-François Aubry

    Non Merci Mr Big Brother

Laisser un commentaire

Copyright © 2016 Business Insider Inc. Tous droits réservés. Conditions d'utilisations | Charte de protection des données | Publicité

Editions Internationales US UK DE FR AUS ID IN MY SG PL SE NL