Mark Zuckerberg, le patron de Facebook. Getty

  • Facebook dit qu'il pourrait développer un logiciel de suivi et analyse de mouvement des yeux.
  • Dans des éléments fournies au Congrès américain, l'entreprise a dit que les outils n'étaient pas développé "à cet instant" mais qu'elle "explorait toujours comment de nouvelles technologies et méthodes pourraient améliorer nos services."
  • Facebook a dit qu'analyser le mouvement des yeux pourrait "réduire les frictions de consommation" et "renforcer la sécurité".

Facebook dit qu'il pourrait développer des outils de suivi et analyse de mouvement des yeux (eye-tracking) qui rajouteraient une nouvelle couche à sa surveillance de ses 2,2 milliards d'utilisateurs mensuels.

Facebook a révélé avoir exploré cette technologie dans un déluge de réponses écrites au Congrès américain à la suite de l'audition du PDG Mark Zuckerberg en avril au sujet du scandale de Cambridge Analytica. La chaîne CNBC a repéré l'information la première dans le document de 229 pages.

Des sénateurs avaient repéré deux brevets contenant des références à des logiciels de eye-tracking: l'un intitulé "Dynamic eye tracking calibration" et l'autre"Techniques for emotion detection and content delivery". Ils ont demandé comment Facebook avait l'intention d'utiliser la technologie.

Facebook a dit ne pas développer de logiciel de suivi oculaire "à cet instant" mais n'exclut pas de le faire à l'avenir. "Nous explorons toujours comment les nouvelles technologies et méthodes peuvent améliorer nos services", a dit l'entreprise. "Si nous mettons en œuvre cette technologie à l'avenir, nous le ferons absolument dans le respect de la vie privée des gens, tout comme nous le faisons avec l'information sur les mouvements."

Facebook a déclaré que la technologie pourrait être utilisée pour "réduire les frictions des consommateurs" et "renforcer la sécurité" pour les gens lorsqu'ils se connectent à Oculus, son service de réalité virtuelle. Le résumé du brevet d'étalonnage du suivi dynamique de l'œil suggère que les utilisateurs pourraient contrôler les objets et les applications sur un écran avec leur regard. 

Les brevets sont, cependant, susceptibles de servir des munition pour les critiques qui disent que Facebook recueille déjà trop de données. Dans le cadre de ses réponses au Congrès, Facebook a révélé toutes les façons dont il enregistre l'information des utilisateurs. Cela comprend le suivi des mouvements de la souris et de la durée de vie de la batterie de votre appareil mobile.

Version originale: Jake Kanter/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Apple a discrètement colmaté une brèche majeure dans sa protection de la vie privée, tout en vantant ses pratiques en la matière

VIDEO: Pour commander un cocktail dans ce bar vous devez déchiffrez des codes comme un espion pendant la guerre