Getty Images/Drew Angerer/

  • Facebook a annoncé lundi avoir bloqué plusieurs comptes après avoir été prévenu par les autorités américaines qu'ils pouvaient être liés à des entités étrangères.
  • Le réseau social dit avoir trouvé et bloqué 30 comptes Facebook et 85 profils d'Instagram qui, semble-t-il, avaient un "comportement inauthentique coordonné".
  • Facebook a dit qu'il essayait encore de comprendre ce que ces comptes étaient exactement en train de faire, mais qu'étant donné la nature sensible de l'avertissement du gouvernement américain et la proximité des élections de mi-mandat du 6 novembre, il a choisi de prendre des mesures préventives.

Facebook a annoncé à la veille du jour des élections de mi-mandat aux États-Unis avoir bloqué plusieurs comptes Facebook et Instagram après avoir été prévenu par les autorités américaines qu'ils pouvaient être liés à des entités étrangères.

Le réseau social a déclaré avoir trouvé et bloqué 30 comptes Facebook et 85 profils d'Instagram qui, semble-t-il, présentaient un "comportement inauthentique coordonné".

"Dans le cadre de nos efforts pour empêcher toute ingérence sur Facebook pendant les élections, nous sommes en contact régulier avec les forces de l'ordre, des experts extérieurs et d'autres entreprises du monde entier", a déclaré Nathaniel Gleicher, responsable de la sécurité sur Facebook, dans un communiqué de presse lundi soir. Il a déclaré que ces partenariats avaient déjà aidé l'entreprise à éliminer plusieurs "mauvais acteurs" du site Web.

Facebook a déclaré que "presque tous" les comptes Facebook bloqués contenaient du contenu en français et en russe. La société a noté que les 85 comptes Instagram désactivés étaient pour la plupart remplis d'infos people et politique en anglais.

Facebook a dit encore essayer de comprendre ce que ces comptes étaient exactement en train de faire, mais qu'étant donné la nature sensible de l'avertissement du gouvernement américain et la proximité des élections de mi-mandat du 6 novembre, il a choisi de prendre des mesures préventives.

Facebook a fait l'objet de vives critiques pour sa gestion passive de la campagne d'influence russe pendant l'élection présidentielle de 2016. Les services de renseignement américains ont découvert que ces efforts de la Russie visaient à faire basculer l'élection en faveur de Donald Trump.

Facebook a déclaré publiquement qu'il s'engageait à s'assurer que chaque utilisateur sur son site est authentique, rappelant avoir bloqué 82 comptes Facebook liés à l'Iran le 26 octobre dernier après avoir été informé par les autorités américaines que des pages "non authentiques" diffusaient des messages politiques diviseurs à environ un million de personnes.

Version originale: John Walsh/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : 2 ans après avoir élu Donald Trump, les Américains votent à nouveau — voici ce qu'il faut savoir sur les midterms

VIDEO: Qui du jus de fruits ou du smoothie est le plus nutritif — voici la réponse