La nouvelle centrale d'achat Horizon, créée en juillet dernier, a annoncé lundi 5 novembre le lancement d'une filière d'approvisionnement en œufs de plein air. Et c'est un exemple qui montre à quoi servent les alliances aux achats dans la grande distribution.

Trois membres d'Horizon, le groupe Casino, Auchan Retail et Schiever (un important franchisé Auchan) en profiteront. En revanche Metro, autre membre de l'alliance, n'est pas concerné.

Concrètement, Horizon s'est entendu avec un industriel, quatre fournisseurs d'aliments pour poules et quatre producteurs pour s'approvisionner en œufs selon un cahier des charges précis.

Ils sont "produits dans des élevages dans lesquels les poules vivent en plein air, sont nourries avec des céréales 100% d'origine française et sans OGM et ne reçoivent aucun traitement antibiotique. De plus, l'emballage, dans lequel seront commercialisés ces œufs, est élaboré à partir de matériaux recyclés, est recyclable et biodégradable et est conçu et fabriqué en France", indique la centrale dans un communiqué.

"Nous allons plus loin que le bio", a expliqué Abel Mercier, directeur achat d'Horizon France à Business Insider France. "Le cahier des charges bio peut autoriser certains antibiotiques, le nôtre non. C'est un véritable virage que prend Horizon, pour répondre aux attentes des consommateurs, et en étant dans la droite ligne des Etats généraux de l'alimentation qui visent à travailler en confiance avec les producteurs."

"Avant, nous n'avions que peu de relations avec les éleveurs, nous étions surtout en contact avec des industriels. Là on travaille vraiment ensemble pour cette filière. Nous avons fixé les prix de façon transparente et cohérente avec les prix de revient. Nous prenons en compte les indices de matières, notamment le prix des aliments pour les poules et les amortissements d'investissements et nous nous sommes engagés à réviser les prix tous les six mois."

Sécuriser des volumes

Les accords sont prévus pour trois ans — contre un an le plus souvent dans la distribution — avec des volumes minimum garantis et des perspectives de développement.

Pour certains magasins, les œufs issus de cette filière seront une offre additionnelle par rapport aux références déjà proposées, pour d'autres, ils remplaceront d'autres références d'œufs de plein air. 

"Les premiers œufs seront livrés en magasins en avril 2019 et en année un, nous tablons sur quelques dizaines de millions d'oeufs", précise Abel Mercier et vu que les consommateurs se détournent de plus en plus des oeufs issus de poules en cage, les volumes sont appelés ensuite à augmenter. 

Pour la centrale d'achat, la mise en place de cette filière permet aussi de sécuriser ses volumes alors que le marché des oeufs de plein air connaît parfois des tensions d'approvisionnement.

D'autres filières agricoles sont à l'étude chez Horizon. Certaines seront ficelées d'ici la fin de l'année. Globalement il faut compter six à 18 mois pour mettre en place un tel projet, selon la nature des produits concernés. 

"L'atout de la centrale d'achat est de jouer sur les volumes", confirme le directeur achat d'Horizon France. "Elle permet de mettre en place plus rapidement des choses que chaque enseigne aurait du mal à faire individuellement."

Travailler étroitement avec ses concurrents semble bizarre à première vue. C'est toutefois un système qui ce révèle efficace pour négocier. Parfois pointées du doigt par des fournisseurs qui se sentent pressurés, les centrales d'achats géantes jouent sur les volumes pour obtenir les meilleurs prix, mais à l'instar de cette filière agricole, elles sont aussi capables de mettre leur puissance au service de filières durables, équitables... et attendues des consommateurs.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Le gendarme de la concurrence enquête sur des alliances dans la grande distribution — et c'est 1 raison de plus qui prouve qu'Amazon influence le secteur

VIDEO: Le hand spinner s'est imposé partout — on vous explique le phénomène autour de ce petit gadget