Le premier autocar électrique de Flixbus. B.E. green/FlixBus

  • Flixbus va ouvrir une ligne "Paris-Amiens" en car électrique d'ici Pâques 2018.
  • Mais il faudra encore du temps avant que le service de trajet longue distance en autocar n'effectue une transition globale vers le "tout électrique". 
  • Interrogé par Business Insider France, le DG France de Flixbus compare le marché des batteries de véhicules électriques  à "celui des PC dans les années 2000".

Flixbus, le service de transport longue distance en car, a annoncé lundi 12 mars 2018 qu'il allait lancer une première ligne de car 100% électrique pour relier Paris à Amiens.

Cette ligne sera desservie par deux cars électriques de 60 places chacun, construits en partenariat avec le fabricant chinois Yutong et l'opérateur B.E. Green. Ils disposeront de 200 kilomètres d'autonomie, pour un trajet d'environ 160 kilomètres.

La date de leur mise en service n'est pas encore annoncée, mais le DG de Flixbus en France, Yvan Lefranc-Morin, nous affirme qu'ils seront lancés "d'ici Pâques" de cette année.

Ce sera la première fois en France — et au niveau mondial, insiste Flixbus — qu'un car électrique reliera deux destinations sur un trajet aussi grand.

Mais Yvan Lefranc-Morin admet que la "technologie est encore balbutiante" pour ce qui est des longs trajets. 

L'Allemand Flixbus, qui revendique 5 millions de trajets en France en 2017, est spécialisé dans les trajets "longue distance", qui présentent des défis technologiques plus importants que la courte et moyenne distance.

Or le niveau d'avancement des batteries de cars électriques ne permet pas de voyager sur des longs trajets sans être contraints de faire des longues pauses pour les recharger.

"Tous nos bus font des allers-retours et doivent partir à des horaires réguliers. Il n'est pas possible qu'un car doive être rechargé toute la nuit après avoir fait un seul aller."

Selon lui, il faudra attendre l'amélioration des batteries avant de commencer à réfléchir sérieusement au remplacement du parc de ses véhicules — qui roulent aujourd'hui au diesel — par des car électriques.

Il prévoit deux types d'évolutions: 

  • Les batteries deviendront plus petites: il sera donc possible d'en mettre plus dans un car et donc gagner en autonomie,
  • Les batteries deviendront plus puissantes: ce qui permettra d'en mettre moins dans le car et laisser plus de place aux bagages.

Yvan Lefranc-Morin fait le parallèle avec l'évolution des PC dans les années 2000:

"Vous avez aujourd'hui des ordinateurs beaucoup plus petits et beaucoup plus puissants qu'il y a dix ans."

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Les 19 entreprises qui offrent le meilleur équilibre entre vie professionnelle et vie privée en France

VIDEO: Les boutons de vêtements n'apparaissent pas du même côté pour les femmes que pour les hommes — voici pourquoi