Xavier Niel

Xavier Niel, vice-président d'Iliad. Flickr.com/Official Leweb Photos

Lundi 5 mars, des abonnés Free ont remarqué l'apparition d'un bandeau noir annonçant la suspension prochaine des chaînes du groupe TF1 (TF1, TMC, TFX, TF1 Séries Films et LCI). Celui-ci a disparu mais l'information a été relayée par Univers-Freebox, un site spécialisé dans l'actualité de l'opérateur fondé par Xavier Niel.

Ce dernier refuserait "la rémunération infondée (ndlr: exigée par TF1) pour des chaînes disponibles gratuitement en TNT et sur Internet". Cette rémunération demandée serait, selon Free, "incompatible avec notre volonté de maintenir notre tarif". Si la date d'arrêt n'est pas précisée, le contrat actuel liant l'opérateur au groupe TF1 prend fin le 31 mars. Les abonnés risquent donc de voir le flux s'interrompre dès le 1er avril si aucun accord n'est trouvé.

capture d'écran universfreebox.com

TF1 est entrée dans une guerre qu’elle pourrait ne pas gagner. La décision jeudi par Canal+ de couper le signal de TF1 a été applaudie par la concurrence. Ainsi chez Free, rapporte le Parisien, on parle même d’une "décision courageuse". La direction du groupe de Xavier Niel menacait même le 2 mars d’emboîter le pas à la chaîne cryptée, dans une déclaration au quotidien. "On fera la même chose. Ces fausses négociations nous conduisent vers cela". Selon les informations du Parisien, Free, qui compte plus de six millions d’abonnés Freebox, paie à l’heure actuelle un million d’euros environ à TF1 pour la diffusion de ses chaînes et la mise à disposition des programmes en replay. Mais aujourd’hui, la première chaîne demande 20 millions d’euros environ, au lieu des six millions prévus initialement. Une facture "beaucoup trop gourmande", estime la direction de Free.

>> À lire aussi - Orange prêt à couper à son tour le signal de TF1 sur la Livebox

Free pourrait faire payer TF1

Hors de question donc d’accéder aux demandes financières de TF1. Et Free va même plus loin. Selon les informations des Échos, l’opérateur télécom pourrait même demander à être payé par TF1 pour la diffusion de ses chaînes en cas de contentieux judiciaire. Le groupe évoque les mêmes arguments que Canal+, notamment en ce qui concerne la diffusion d’événements sportifs. Car, selon la logique des deux distributeurs, si TF1 fait payer son signal, elle devient donc une chaîne payante, et à ce titre, ne peut plus avoir accès aux grands événements de type Jeux Olympiques, des événements "d’importance majeure", tous listés par un décret du 22 décembre 2004. Celui-ci stipule qu’ils doivent être retransmis en direct, dans leur intégralité et sur une chaîne à accès libre.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : TF1 fait la guerre aux opérateurs télécoms — et les abonnés de Canal+ viennent de devenir un dommage collatéral

VIDEO: Ces glaces sont faites à partir de crème et d'azote liquide à -196°C — voici comment ça marche