Goldman Sachs a remplacé 600 traders par 200 ingénieurs en 16 ans

Goldman Sachs a remplacé 600 traders par 200 ingénieurs en 16 ans

Un trader à Wall Street, le 31 janvier 2017. REUTERS/Lucas Jackson

"Un emploi sur dix est automatisable", a déclaré Dominique Guellec, chef de la division des politiques d'innovation à l'OCDE, lors de la présentation des dix technologies qui auront le plus d'impact dans le futur.

La finance a été l'un des premiers secteurs à être touchés par le phénomène. Presque 45% des opérations boursières sont désormais effectuées de façon automatisée, selon l'entreprise britannique Coalition, qui fournit des services analytiques dans le domaine de la finance.

Autre chiffre marquant: en 2000, le bureau de négociation des actions au siège de Goldman Sachs à New York comptait 600 traders, qui achetaient et vendaient des actions pour le compte des gros clients de la banque d'investissement, contre deux seulement aujourd'hui, rapporte le MIT Technology Review

Les 598 autres traders ont été remplacés par des algorithmes maintenus par 200 ingénieurs informatiques. Ces derniers représentent aujourd'hui un tiers des effectifs de Goldman Sachs, soit 9000 salariés.

Interrogé par le MIT Technology Review, Marty Chavez, ex-DSI de Goldman Sachs qui deviendra en avril prochain le directeur financier de la banque, met en avant un ratio intéressant concernant le trading des devises:

"Quatre traders peuvent être remplacés par un ingénieur informatique."

Ce phénomène d'automatisation va continuer à se répandre dans toutes les branches d'activité de la première banque d'investissement mondiale. Y compris dans la division de banque d'investissement à proprement parler, où la plus-value humaine en matière de vente et de relation client prime généralement.

Marty Chavez explique que ces hauts-profils, capables de trouver de nouveaux clients aisés pour faire croître l'activité de la banque d'investissement, ne seront pas tous remplacés mais que certaines tâches courantes (Goldman Sachs en a déjà dénombré 146 différentes) de leur métier pourraient être automatisées. 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Une majorité de grandes entreprises promet de former les salariés si des robots devaient les remplacer

VIDEO: Voici à quoi ressemblaient les fruits et légumes avant qu'on les domestique

Contenu Sponsorisé

3 questions aux vainqueurs du concours d'innovation L’Oréal Brandstorm 2019

  1. MYALGOTRADE

    les nouvelles technologies s'introduisent vraimment dans tous les différents secteurs d'activité.

Laisser un commentaire