Sundar Pichai, Dg de Google. Getty

  • Google a fait appel auprès de l'UE de l'amende de 4,3 milliards d'euros qui lui a été infligée pour avoir abusé de la domination de son système d'exploitation Android.
  • Google a donc donné suite à son projet d'interjeter appel évoqué lorsque l'amende a été imposée en juillet.
  • L'entreprise a déjà fait appel d'une amende antitrust distincte de l'UE qui portait sur la promotion de son service de shopping dans le moteur de recherche.

Google a fait appel de l'amende record de 4,3 milliards d'euros que lui a infligé l'UE en juillet.

La Commission européenne a sanctionné Google pour abus de position dominante sur son système d'exploitation Android. À l'époque, Google avait dit que plutôt que de réduire le choix des consommateurs, Android l'avait augmenté.

Google tient ainsi sa promesse d'interjeter appel, annoncée lorsque l'amende a été imposée en juillet. Cela déclenche un processus qui pourrait durer des années.

L'amende de l'UE s'accompagnait également de la demande que Google devait cesser, sous 90 jours, les pratiques commerciales identifiées comme anticoncurrentielles par la Commission, telles que l'obligation pour les fabricants d'appareils mobiles de préinstaller le navigateur et les applications de recherche de Google pour accéder au magasin Play. A défaut, il lui faudrait payer une amende pouvant atteindre 5% du chiffre d'affaires quotidien de Alphabet. L'échéance était fixée au 28 octobre et le fait que Google interjette appel ne lui accordera aucun sursis.

"La Commission défendra sa décision devant la Cour", a déclaré une porte-parole de la Commission à Business Insider.

Google fait également actuellement appel d'une précédente amende antitrust de 2,4 milliards d'euros, imposée après que l'UE découvre que Google faisait la promotion de son propre service de shopping dans son moteur de recherche.

Business Insider a contacté Google pour obtenir une réaction. L'entreprise a dit au Financial Times: "Nous avons fait appel de la décision Android de la CE devant le Tribunal de l'UE."

Version originale: Isobel Asher Hamilton/Business Insider UK

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Comment savoir si vous avez un compte Google+ et comment le supprimer

VIDEO: Si la plupart des avions sont blancs, c'est pour une bonne raison — la voici