REUTERS/Murad Sezer

  • Google a annoncé l'ouverture d'un centre de recherches en intelligence artificielle au Ghana. 
  • Le centre se concentrera sur l'usage de l'IA dans la santé, l'agriculture et l'éducation. 
  • Les investissements affluent sur le continent, car il devrait abriter 25% de la population mondiale d'ici 2050. 

Google compte ouvrir un centre de recherche en intelligence artificielle à Accra, au Ghana, le dernier d'une série d'investissements que le géant tech américain a réalisés en Afrique.

Le centre se concentrera sur l'usage de l'IA dans la santé, l'agriculture et l'éducation, a précisé Google.

"Nous nous engageons à collaborer avec les universités et les centres de recherche locaux, ainsi qu'à travailler avec les décideurs politiques sur les utilisations potentielles de l'IA en Afrique", a indiqué la société dans un billet de blog, mercredi 13 juin

Le nouveau centre d'IA du Ghana va ouvrir plus tard dans l'année, et accueillera des chercheurs et des ingénieurs en machine learning, a dit Google, sans apporter plus de détails sur le nombre d'effectifs qu'elle allait engager. 

Le DG de Google, Sundar Pichai, a promis l'année dernière, lors d'une visite à Lagos que Google voulait continuer à étendre sa présence sur le continent. À l'époque, Pichai avait annoncé de nouveaux investissements dans des startups africaines dans le cadre de son Launchpad Accelerator en Afrique. La société a également lancé une version spéciale de YouTube, conçue pour les utilisateurs avec des connexions internet à faible débit.

L'intérêt de Google pour l'Afrique arrive alors que beaucoup d'investissements internationaux sont réalisés à travers le continent africain. Dans 30 ans, l'ONU s'attend à ce que l'Afrique accueille 25% des 9 milliards d'habitants du monde. Non seulement cela représente un énorme marché, mais les investisseurs se préparent au jour où les économies en développement de l'Afrique atteindront leur rythme de croisière.

Le mois dernier, Facebook a ouvert un hub technologique à Lagos, qui accueillera un incubateur de startups. Le réseau social a fait de nombreux investissements sur le continent, notamment avec le lancement de satellites pour contribuer à étendre l'accès internet en Afrique subsaharienne. 

D'après de récents rapports, la Russie considèrerait des investissements en Afrique de l'Est et la Chine aurait dépensé des milliards en infrastructures et dans des projets divers sur le continent. 

Version originale: Greg Sandoval/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

VIDEO: 6 choses étonnantes que l'amour fait à votre cerveau et votre corps