Le DG de Google Sundar Pichai à la conférence Google I/O à San Jose, California, le 17 mai 2017. REUTERS/Stephen Lam

Google serait en passe de racheter la division smartphones de HTC, le fabricant taïwanais d'électronique grand public.

Selon un journal taïwanais, les deux entreprises sont en discussions très avancées dans le cadre de cette acquisition. L'article ne précise aucun montant.

Cette opération marquerait un retour surprise de Google en tant que fabricant, trois ans après avoir vendu la division smartphones de Motorola. Comme Google investit davantage dans la fabrication de ses propres appareils, à l'instar du téléphone Pixel, le fait de posséder une division smartphone pourrait l'aider à devenir un sérieux rival à l'iPhone d'Apple.

Des représentants de Google et HTC ont refusé de commenter cette information.

Une note d'UBS jeudi, qui cite l'article du Commercial Times, indique que l'accord pourrait seulement inclure l'équipe de recherche et développement de HTC. UBS s'attend à ce que cette opération n'ait aucune conséquence sur les résultats financiers de la société-mère de Google, Alphabet.

Au-delà des bénéfices potentiels de cet accord, UBS note:

"Une intégration plus profonde de hardware/software compenserait certains problèmes de fragmentation d'Android qui ne nuisent pas à l'iOS d'Apple."

L'histoire se répète

Selon un rapport de Bloomberg le mois dernier, HTC a exploré plusieurs options au fur et à mesure que ses ventes de smartphones diminuaient et que celles de son casque de réalité virtuelle ont du mal à décoller, telles que la séparation de la division réalité virtuelle (VR) et la vente de sa division smartphones.

Ce serait une décision étrange de la part de Google, si l'accord devait être adopté. En 2011, Google a acheté Motorola pour 12,5 milliards de dollars dans le but d'accroître ses ambitions dans le hardware. Motorola a bien sorti quelques produits alors qu'il fonctionnait comme une filiale de Google, mais aucun d'entre eux n'a été couronné de succès.

En 2014, Google s'est séparé de Motorola et l'a vendu à Lenovo pour 2,9 milliards de dollars.

Retour dans le hardware

Le premier Google Pixel phone. REUTERS/Beck Diefenbach

Mais Google a un intérêt renouvelé pour le hardware, et il le voit comme un domaine de croissance pour l'entreprise en dehors de son coeur d'activité.

L'année dernière, Google a créé une nouvelle division hardware placée sous la direction de l'ancien président de Motorola, Rick Osterloh, qui était responsable de produits tels que les téléphones Pixel (que Google fabrique en partenariat avec HTC), le haut-parleur Google Home et le casque audio Daydream View VR.

Google devrait publier une mise à jour sur le téléphone Pixel et un nouveau Chromebook à écran tactile en octobre.

Version originale : Steve Kovach / Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Personne ne sait comment s'appellera vraiment ledit 'iPhone 8'