Google a un autre moyen que l'appli Maps pour traquer vos déplacements quotidiens

REUTERS/Aly Song

Google traque vos déplacements au mètre près, via son appli Maps si l'option "historique des positions" est activée. Mais désactiver cette fonctionnalité n'empêche pas le géant tech de récolter des données vous concernant, révèle l'agence AP

L'agence de presse a mené une enquête avec l'aide d'un chercheur de l'université de Princeton qui a voyagé avec un téléphone fonctionnant sous Android. Elle révèle qu'il existe une autre option pour suivre les différentes localisations de propriétaires de smartphones Android ou d'iPhones qui utilisent Google pour obtenir des cartes ou faire leurs recherches. 

Appelée "Activités sur le web et les applications", celle-ci est activée par défaut et ne montre apparemment pas de façon évidente qu'elle traque vos moindres déplacements.

Elle enregistre sur votre compte Google une multitude d'informations depuis les applis et sites Google pour vous "permettre de faire des recherches plus rapidement, d'obtenir de meilleures recommandations et davantage d'expériences personnalisées dans Maps, Recherche et d'autres services de Google", indique Google.

Business Insider

En désactivant cette option — vous pouvez le faire en suivant les instructions suivantes —, vos activités sur votre smartphone ne seront plus stockées sur votre compte Google.

Sean O'Brien, un chercheur du laboratoire de Yale dédiée aux questions de la vie privée interrogé par AP, a déclaré que c'est "peu sincère" de la part de Google de continuer à enregistrer ces emplacements même si les utilisateurs ont désactivé l'option "historique de positions", ajoutant "c'est quelque chose que les gens devraient savoir". 

Google cherche à obtenir plus de données de ce type pour augmenter ses revenus publicitaires, qui sont en hausse de 20% l'an dernier, à 95,4 milliards de dollars. En juillet dernier, le géant tech avait dévoilé un autre outil appelé "campagnes locales", qui utilisent les annonces publicitaires pour inciter les gens à aller dans les magasins. 

Les données de localisation sont aussi utilisées pour faire des publicités ciblées. Plus Google aura de données, plus l'entreprise aura la possibilité de proposer des publicités précises à ses annonceurs et donc de les vendre plus cher. 

L'an dernier, le site américain Quartz avait révélé que Google traquait les utilisateurs Android en recueillant les adresses des relais de téléphone cellulaire même quand les services de localisation étaient désactivés. Google avait alors affirmé que cette pratique n'était plus d'actualité et a souligné que l'entreprise n'avait de toute façon jamais enregistré aucune donnée.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Elon Musk vient d'expliquer pourquoi il a tweeté subitement son projet de retirer Tesla de la cote

VIDEO: Le cycling est un phénomène aux États-Unis — voici à quoi ressemble une séance