Gordon Ramsay semble très bien accueillir la nouvelle du Brexit, qu'il voit comme une opportunité de réformer l'industrie de la restauration, qualifiant le pays de "fainéant", jugeant bon de lui donner un bon "gros coup de pied au c**".

Dans une interview donnée au Times, le chef britannique a dit:

"Le niveau des travailleurs dans les multinationales du pays a d'une certaine manière confirmé à quel point nous étions une nation fainéante — quand des individus sont prêts à traverser la mer pour venir travailler deux fois plus dur pour moins d'argent".

Il a ajouté: "Si l'industrie a bien besoin de quelque chose, c'est d'un bon coup de pied au c**, cela va nous permettre de relancer nos formations d'apprentissage".

"Donc, non seulement j'accueille à bras ouverts ce changement, mais je pense que cela va nous permettre de mettre l'accent sur notre expertise locale, ce qui, je le pense, est indispensable pour nous".

L'apprentissage en alternance est l'une des formations qu'entreprennent les jeunes de plus de 16 ans en Grande-Bretagne.

D'après une étude du KPMG publiée en Mars, plus de 75% du personnel en hôtellerie/restauration et un quart des chefs n'ont pas la nationalité britannique.

Selon la bibliothèque de la Chambre des communes, environ 1 personne sur 10, ou plus précisément 528.000 jeunes d'entre 16 et 24 ans au Royaume-Uni sont sans emploi.

Quand Ramsay incendie Oliver

Ramsay a également critiqué son confrère, le chef Jamie Oliver pour sa position en défaveur du Brexit. Oliver avait dit qu'il quitterait le Royaume-Uni si Boris Johnson devenait Premier ministre après le référendum de l'année dernière. "Je ne demande qu'une chose à la Grande-Bretagne… Faites de Boris Johnson notre p***** de Premier ministre, et j'en ai fini avec vous", avait-il déclaré sur Instagram.

Ramsay a rétorqué: "N'y vois aucune offense, mais nous sommes des chefs, pas des politiciens. Quand tu clames haut et fort ce genre de trucs à la face des gens et que tu dis 'Je quitte l'Angleterre si Brexit il y a', eh bien, je suis désolé, mais sache que la porte est grand ouverte. Sois fidèle à ce que tu dis. C'est triste, la seule fois où il ouvre sa bouche, c'est pour attirer l'attention".

Version originale: Alexandra Ma/Business Insider UK

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Voici tous les droits que les expatriés européens vont perdre avec le projet de Theresa May pour le Brexit