Google, Uber et Tesla captent beaucoup d'attention dans le domaine de la voiture autonome. Mais ces acteurs de la Silicon Valley ne sont pas les seuls décidés à écrire la prochaine page de l'histoire de l'automobile.

La semaine dernière, Samsung obtenait une autorisation de la Californie pour expérimenter à son tour les véhicules autonomes dans les conditions du réel, alors qu'il y a déjà une quarantaine d'entreprises qui testent des voitures autonomes sur la côte ouest des Etats-Unis. Parmi eux figurent plusieurs constructeurs automobiles historiques. 

Comme le montre ce graphique de Statista, les constructeurs et équipementiers auto traditionnels sont aussi très actifs dans le développement de nouvelles technologies liées à la conduite autonome. 

Les Allemands Bosch, Audi, Continental, BMW, Volkswagen et Daimler ont déjà déposé plus de brevets dans ce domaine que Google. Les poids lourds américains et japonais du secteur sont également devant le groupe de Mountain View.

Tout comme Tesla collabore avec des équipementiers français sur ces véhicules actuels, les innovations de Bosch ou Continental pourraient à terme servir aussi dans les projets de Waymo, Uber ou Tesla.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : VIDEO: On a testé la fonctionnalité Summon de Tesla — quand votre voiture vient vous chercher toute seule

VIDEO: Voici comment Usain Bolt gagne et dépense ses millions de dollars