Ce graphique compare ce que les millennials pensent de la bière avec l'avis de leurs parents

Dans l'ensemble, les millennials n'aiment pas la bière autant que les baby boomers et la génération X. Ueslei Marcelino/Reuters

Les millennials n'aiment pas la bière autant les générations précédentes — et cela crée des problèmes pour l'industrie. 

Le 30 août, UBS a dévoilé les résultats de sa troisième étude annuelle menée auprès d'environ 1200 consommateurs d'alcool américains. Un des sujets sur lequel le sondage s'attarde est le rapport des millennials avec la bière.

L'industrie de la bière a considérablement souffert du relatif manque d'intérêt des millennials. Le taux de pénétration de la bière a chuté de 1% entre 2016 et 2017 sur le marché américain, alors que celui du vin et des spiritueux n'a pas changé, selon les observations de Nielsen. 

L'étude d'UBS sur la probabilité des millennials à recommander différentes marques de bières apportent de nouvelles preuves que cette génération est simplement moins attirée par presque tous types de bière que les baby boomers et la génération X. 

UBS Evidence Lab

Comparé à tous les consommateurs interrogés, toutes les marques de bière — à l'exception de Stella Artois, Dos Equis, et Miller — ont un capital de marque moindre auprès des millennials.

Et ça ne change pas avec le vieillissement de la génération. Les taux de recommandation parmi les millennials a baissé durant l'année dernière universellement, à l'exception de Dos Equis, Stella Artois, et Shock Top.

UBS Evidence Lab

Fin juillet, Goldman Sachs a dégradé la Boston Beer Company et Constellation Brand en se basant sur les données de jeunes consommateurs qui préfèrent le vin et les spiritueux à la bière, mais aussi sur le fait qu'ils boivent moins d'alcool en général que les générations précédentes. 

La bière a déjà perdu 10% de parts de marché contre le vin et l'alcool fort entre 2006 et 2016. UBS pense que cette tendance continuera probablement, écrivant dans sa note de recherche que les "grandes marques de spiritueux semblent mieux placées que les grandes marques de bière."

"Cette armada de navires traverse l'Atlantique pour nous écraser et nous tirons les uns sur les autres avec des mousquets et des lance-pierres", a dit récemment Walt Dickinson, un co-fondateur de la brasserie artisanale Wicked Weed, qui a été rachetée par AB InBev en mai, à propos des chamailleries entre brasseurs indépendants et géants de l'industrie. 

D'après Dickinson, "l'armada de navires" se préparant à écraser l'industrie de la bière représente le vin et les spiritueux — une opinion que partage un certains nombre d'autres brasseurs artisanaux qui apparaissent dans une vidéo d'AB InBev sur le sujet. Les géants de la bière ont besoin de séduire les millennials — ou ils risquent de perdre des millions de dollars puisque les jeunes américains gravitent autour du vin et de la liqueur. 

Version originale: Kate Taylor/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : VIDEO: On a brassé notre propre bière artisanale — voici comment ça fonctionne

Contenu Sponsorisé

Comment la technologie facilite votre quotidien en voiture

  1. Garkonn

    Le marché de la bière recule, mais il s'est aussi diversifié. On boit moins mais mieux et on s'elogne des bières industrielles pour découvrir et déguster les bières artisanales et on du phénomène "craft".
    La Brewers Association vient d'ailleurs de créer un label pour se différencier des "big breweries" industrielles

Laisser un commentaire

Copyright © 2016 Business Insider Inc. Tous droits réservés. Conditions d'utilisations | Charte de protection des données | Publicité

Editions Internationales US UK DE FR AUS ID IN MY SG PL SE NL