Le président des Etats-Unis Donald Trump lors d'une cérémonie de bienvenue avec le président chinois Xi Jinping à Pékin. REUTERS/Thomas Peter

  • L'administration du président des Etats-Unis a publié une liste de biens d'exportation chinois, pour un total de 200 milliards de dollars, qui pourraient être assujettis à de nouveaux tarifs douaniers de 10 %.
  • Des droits de douane sur 200 milliards de dollars de biens chinois serait une escalade considérable de la guerre commerciale de Trump avec la Chine. 

L'administration Trump a publié une liste gargantuesque de biens chinois qui seront assujettis à des droits de douanes, faisant passer une guerre commerciale balbutiante à la vitesse supérieure.

Les nouveaux tarifs de 10% s'appliqueront à une considérable quantité d'articles, y compris les fruits de mer et autres produits frais, selon la liste publiée par le représentant américain au commerce Robert Lighthizer.

"En raison des représailles de la Chine [l'introduction de tarifs sur les importations américaines d'une valeur de 34 milliards de dollars] et de son incapacité à modifier ses pratiques, le président a ordonné au représentant américain au commerce (USTR) d'entamer le processus d'imposition de tarifs de 10% sur 200 milliards de dollars supplémentaires d'importations chinoises", a déclaré Lighthizer.

Ces droits de douane s'ajoutent aux droits de 25% imposés par Trump sur des marchandises chinoises d'une valeur de 50 milliards de dollars. Les tarifs douaniers sur les 34 premiers milliards de dollars de biens sont entrés en vigueur vendredi. Le deuxième volet, qui s'appliquera sur des biens chinois d'une valeur approximative de 16 milliards de dollars, devrait être appliqué dans les semaines à venir. Ce deuxième round sera tiré d'une liste déjà publiée par le représentant américain au commerce.

La publication de la liste de 200 milliards de dollars est peut-être l'étape la plus concrète vers une guerre commerciale totale avec la Chine et déclenche un processus officiel de mise en œuvre des tarifs douaniers. La prochaine étape sera une période de commentaires, au cours de laquelle les entreprises et les consommateurs pourront soulever des questions relatives à l'inclusion de certains produits sur la liste.

"Il s'agit d'une réponse appropriée en vertu de l'article 301 pour obtenir l'arrêt des politiques industrielles nuisibles de la Chine", a déclaré Lighthizer dans un communiqué. "L'USTR procédera à un processus transparent et complet d'avis public et de commentaires avant l'imposition des tarifs définitifs, comme nous l'avons fait pour les tarifs précédents."

Cette évolution signifie qu'environ la moitié de toutes les importations chinoises aux États-Unis seront soumises à des droits de douane plus élevés.

La décision a immédiatement été critiquée par des groupes industriels et des experts du commerce qui ont averti que ce va-et-vient de tarifs douaniers fera grimper les prix pour les consommateurs et découragera les entreprises d'investir dans de nouvelles embauches et de nouveaux équipements. Ces décisions entraîneront par conséquent un ralentissement de l'économie américaine.

David French, vice-président principal des relations gouvernementales de la National Retail Federation, a déclaré que le plus gros dommage causé par les nouveaux tarifs sera supporté par les consommateurs et familles aux Etats-Unis.

"La dernière liste de 200 milliards de dollars de produits chinois soumis à des droits de douanes renforce une stratégie imprudente qui aura un effet boomerang et finira par nuire aux familles et aux travailleurs américains", a déclaré French. "La menace pour l'économie américaine est moins une question de 'si' et plus de 'quand' et 'dans quelle mesure'."

Jay Timmons, PDG de la National Association of Manufacturers (NAM), a aussi exprimé son mécontentement après l'annonce de Trump.

"La dernière chose dont les travailleurs de l'industrie manufacturière américaine ont besoin, c'est d'une guerre commerciale qui s'intensifie", a déclaré Timmons dans un communiqué. "L'Amérique a capté l'attention de la Chine, donc au lieu d'augmenter les tarifs douaniers, les États-Unis et la Chine devraient commencer tout de suite à travailler sur un accord commercial équitable, bilatéral, exécutoire et fondé sur des règles pour mettre fin aux activités de la Chine qui faussent le marché."

Même les membres du parti de Trump ont critiqué l'annonce de l'administration.

"Bien que j'aie soutenu les efforts ciblés de l'administration pour combattre le régime de transfert de technologie de la Chine, l'annonce de ce soir semble imprudente et n'est pas une approche ciblée", a déclaré le sénateur Orrin Hatch, président du Comité sénatorial des finances, dans un communiqué. "Nous ne pouvons pas fermer les yeux sur les pratiques commerciales mercantilistes de la Chine, mais ce geste ne constitue pas une stratégie qui donnera à l'administration un levier de négociation avec la Chine tout en maintenant la santé et la prospérité à long terme de l'économie américaine."

Trump a prévenu que si les Chinois décident de contrer ses droits de douane sur des marchandises d'une valeur de 200 milliards de dollars, une quatrième série de restrictions touchera 200 milliards de dollars d'autres marchandises chinoises. Si toutes ces menaces se réalisent, Trump aura imposé des tarifs douaniers sur un peu plus de 80% de toutes les exportations chinoises vers les Etats-Unis.

Les analystes d'UBS estiment qu'une réaction de la Chine est probable, ce qui signifie que la possibilité que les droits de douane américains pourraient s'étendre à des centaines de milliards est maintenant à envisager sérieusement.

"Une fois que l'administration aura mis en œuvre les 200 milliards de dollars de tarifs douaniers supplémentaires, le gouvernement chinois ripostera presque certainement", a déclaré UBS.

"Sur cette voie, le gouvernement américain répondrait sûrement avec une riposte, relevant immédiatement à 450 milliards de dollars le montant total de biens chinois concernés par de nouveaux droits de douane". UBS dit qu'à ce moment-là, des conséquences économiques néfastes seraient presque inévitables.

Les analystes ont déclaré qu'un résultat positif est toujours possible, mais qu'il dépendra de la conclusion d'un accord entre les deux parties au sujet de la plainte des États-Unis sur les pratiques de la Chine en matière de propriété intellectuelle — un différend à la base des tarifs douaniers américains en vigueur.

Jusqu'ici, les autorités chinoises n'ont pas renoncé à leur promesse de riposter à toute mesure tarifaire de Trump. Vendredi, le ministère chinois du commerce a déclaré que Trump a déclenché la "plus grande guerre commerciale de l'histoire économique".

Après cette annonce, les marchés du monde entier étaient fluctuants. Les contrats à terme sur les actions américaines ont chuté, tandis que le yuan chinois s'est également affaibli par rapport au dollar américain.

Version originale: Bob Bryan/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : La Chine réplique à la guerre commerciale déclenchée par Trump en imposant à son tour des droits de douane

VIDEO: Voici qui de vous deux devrait payer lors d'un premier rencard