Agnès Poulbot. European patent office

Le prix de l'inventeur européen 2018, dans la catégorie industrie, a été décerné jeudi à deux ingénieurs de Michelin: Agnès Poulbot et Jacques Barraud (mort en 2016), qui ont créé un pneu révolutionnaire.

Cette récompense qui met en lumière les actions de R&D effectuées par Michelin. La société clermontoise est régulièrement dans le top 10 des entreprises françaises qui déposent des brevets, en moyenne entre 250 et 300 par an.

L'an dernier, Michelin était huitième de ce classement avec précisément 285 brevets, d'après le décompte de l'INPI, l'Institut national de la propriété industrielle.

Mais que peut-on bien inventer de nouveau sur un pneu?

Inspirés de la mue du lézard, des pneus auto-régénérants permettent rouler plus longtemps.

C'est pour le RegenionTM, breveté en 2013, qu'Agnès Poulbot et Jacques Barraud ont été primés cette année. Il s'agit d'un pneu avec une bande de roulement qui s'auto-regénère au fur et à mesure de son usure. Elle diminue la résistance au roulement, ce qui économise du carburant -en moyenne 1L/100 km-, et allonge la durée de vie des pneus jusqu'à 20%. Ces pneus sont également moins bruyants et permettent par ailleurs d'économiser 26 grammes de CO2 par kilomètre. 

Pneu Michelin Cross Climate+. Youtube/CNPA

Dans un pneu traditionnel, la couche extérieure présente un motif sculpté d'une certaine profondeur (celle qu'on mesure en mettant une pièce de monnaie dans les rainures pour vérifier l'état d'usure des pneus). 

L'idée du Regenion c'est de superposer plusieurs couches de motifs. Au fil du temps, la première couche s'use et laisse la place à la deuxième, puis la troisième couche. Bilan: un pneu qui dure plus longtemps et un procédé qui s'apparente à la mue du lézard. Quand sa vieille peau se détache, elle laisse apparaître une peau plus jeune. 

Après quatre ans de recherches, les ingénieurs de Michelin ont mis au point un pneu qui s’adapte aux gros écarts de température.

REUTERS/Parwiz

Dévoilé en mars 2015, le pneu "CrossClimate" de Michelin promet une parfaite adhérence, aussi bien l'hiver que l'été, efficace par tous les temps. 

Fruit de quatre ans de recherches, ce pneu bénéficie d'une gomme innovante et souple qui lui permet de coller à la route quelque soit les inégalités de la chaussée ou de la températures. Le motif de la bande de roulement a également été modifié avec une sculpture en V, très performante sur la neige permettant à ce pneu "été" d'être le premier à obtenir le label 3PMSF, une certification hiver qui permet d’être homologué dans les pays où l’équipement de pneus hiver est obligatoire comme l'Allemagne, le Luxembourg, ou encore l'Italie…

Grâce à l’utilisation de la silice, Michelin a créé des pneus qui font moins consommer de carburant.

En 1992, Michelin met au point une nouveau mélange de gomme, à base de silice (composé issu du sable) associée à un caoutchouc synthétique. Le mélange permet l'élaboration de pneus qui adhèrent parfaitement sur sol froid et qui présentent une faible résistance au roulement, permettant une économie de carburant d'environ 5%. C'est ce qui a donné ensuite la gamme Michelin Energy. 

Depuis les premiers brevets déposés par Michelin en 1891 pour des pneus démontables destinés aux vélos, jusqu'à aujourd'hui, le portefeuille de brevet de l'industriel s'accroît sans cesse et compte désormais près de 12.000 brevets, protégeant 3400 inventions.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Voici les 11 pays les plus innovants dans le monde, selon Bloomberg

VIDEO: Voici des métiers très étranges mais qui existent vraiment