Comment Jean-Luc Mélenchon drague les internautes de jeuxvideo.com — qui se mobilisent pour booster sa campagne

Ce mercredi 7 décembre, le "18-25" est fébrile

Il est minuit passé et Jean-Luc Mélenchon vient de partager une étrange vidéo avec les 500.000 abonnés de sa page Facebook officielle.

Elle s'intitule "Risitas: Mélenchon VS Le Pen, du 18-25 de JVC". Des termes incompréhensibles pour qui n'a jamais mis un pied sur "Blabla 18-25 ans", le forum le plus visité du site jeuxvideo.com — dit JVC ou JVCOM.

Les internautes qui commentent le post Facebook — plus de 650 en moins d'une journée — ont, eux, compris immédiatement la référence: le community manager de Jean-Luc Mélenchon leur a fait un clin d'oeil. Sur une page suivie par un demi-million de personnes. Et ce n'est pas la première fois.

jlm-fb

La vidéo en question, qui date du 17 novembre, a été créée par l'utilisateur "Dumbledargent", qui se définit lui-même comme un membre du "18-25". Elle reprend le mème "El Risitas", une vidéo d'un acteur espagnol qui a été détournée de nombreuses fois, surtout au cours des deux dernières années.

Depuis peu, ce mème est très populaire au sein des membres du forum de JVCOM. Ils postent régulièrement des photos et vidéos de l'acteur ainsi que les mots "Risitas" et "Issou", tournant en dérision la manière dont l'acteur prononce le mot "Jésus" en espagnol. 

Le partage de cette vidéo sur la page officielle du candidat à l'élection présidentielle de 2017 s'inscrit dans la lignée de la relation qu'entretiennent Jean-Luc Mélenchon et son équipe de campagne avec le forum 18-25 depuis plusieurs semaines.

De nombreux clins d'oeil publics 

Le 29 novembre dernier, le compte Twitter officiel de Jean-Luc Mélenchon a par exemple publié un message pour remercier publiquement les membres du forum d'assister à un direct retransmis sur la chaîne YouTube de l'homme politique. 

A la fin du message, le community manager a ajouté deux hashtags directement issus du forum de JVCOM, #Issou et #YesWeCanchon, détournement du slogan "Yes we can" de Barack Obama en 2008. Le compte officiel du "18-25" prolonge immédiatement la discussion et remercie à son tour l'homme politique.

issou-jlm-reponse-18-25

Plus tôt dans la journée, le compte YouTube officiel de Jean-Luc Mélenchon avait félicité le travail d'un vidéaste, "MisterJDay", qui venait de publier une vidéo très complète sur la communication politique sur YouTube.

Le message de Jean-Luc Mélenchon est accompagné de la phrase "Can't Stenchon the Melenchon". Un autre slogan né sur le forum 18-25, détourné cette fois du "Can't stump the Trump" de Donald Trump.

Cette même devise a été prononcée par Jean-Luc Mélenchon en personne dans une vidéo YouTube datant du 17 novembre. En quelques secondes, le candidat reprend plusieurs phrases créées sur le 18-25, qu'il appuie par un clin d'oeil :

"Ils ont inventé une devise pour moi, j'ai rien compris. Enfin on m'a expliqué entre temps. Et ça dit 'can't stenchon the Melenchon'. Et bien je vais dire 'yes, we canchon'."

Comment ces échanges entre les internautes de JVCOM et Jean-Luc Mélenchon ont-ils commencé? 

Antoine Nicolas est une des personnes qui s'occupent la chaîne YouTube du candidat de gauche à l'élection présidentielle. Interrogé par Business Insider France, il considère que c'est d'abord le forum 18-25 qui s'est "emparé" de Jean-Luc Mélenchon, à la suite d'une vidéo postée le 10 novembre dernier après la victoire de Donald Trump aux Etats-Unis.

Sur le site VidStatsX, on remarque en effet que le nombre d'abonnés gagnés par jour a fortement augmenté entre le 10 et le 11 novembre. Le 5 décembre dernier, il deviendra d'ailleurs le premier homme politique français à passer la barre des 100 000 abonnés YouTube.

"Il s'est passé quelque chose qu'on n'avait pas prévu", décrypte-t-il. "Cette vidéo a été partagée sur le 18-25 et de là est parti un gros 'délire' sur le forum, qui est devenu le 'topic' officiel sur Mélenchon."

On en retrouve la trace sur le "topic" officiel du forum sur Jean-Luc Mélenchon, créé le 12 novembre, sur lequel un utilisateur a notamment partagé des stickers réutilisables à l'effigie de l'homme politique et des affiches de campagne.

A ce moment-là, Antoine Nicolas et les membres de l'équipe en charge des réseaux sociaux auraient découvert des "vingtaines de commentaires" sous la vidéo du 10 novembre, contenant des "Can't stenchon the Melenchon" à la pelle.

"Quand vous voyez ça, vous allez chercher d'où ça vient", explique le responsable de la chaîne YouTube.

Comme l'a rappelé Slate.fr, le forum traînait l'image d'être historiquement fréquenté par des partisans d'extrême-droite.

"Mais on s'est aperçu que si le forum était guidé par l'extrême-droite, c'est aussi parce que les partisans des autres candidats se taisaient", continue Antoine Nicolas.

"Et d'un coup, grâce à ce topic, certains ont assumé leur soutien à Mélenchon. Au début c'était peut-être une blague, mais c'est de plus en plus par conviction chez certains."

Des membres du 18-25 se coordonnent pour donner de la visibilité à la campagne de Jean-Luc Mélenchon 

jvcom

Capture d'écran du topic officiel "Mélenchon 2017" sur JVCOM le 8 décembre 2016

Un modérateur sur JVCOM nous confirme l'existence de cette fine frontière entre le "délire" et un réel engagement politique.

Selon lui, il est également impossible de savoir si le début du mouvement en faveur de Jean-Luc Mélenchon est dû au hasard, ou s'il est parti d'une base de militants qui se seraient organisés pour générer de l'engouement autour du candidat sur jeuxvideo.com. 

Une chose est sûre : il existe aujourd'hui un petit réseau de membres du forum 18-25 qui se mobilisent pour donner de l'écho et de la visibilité aux publications de l'homme politique.

Un groupe privé intitulé "les Kheys avec Mélenchon" a ainsi vu le jour début décembre 2016 sur Facebook (le terme "khey" est fréquemment utilisé sur le forum pour désigner un internaute du forum). Un membre du groupe privé en a fait la publicité sur d'autres pages Facebook en ces termes:

"L'idée est d'avoir suffisamment d'impact pour "casser" les algorithmes Facebook en communiquant sur des pages qui ne sont pas forcément gagnée à la cause de la France Insoumise [le nom du mouvement de Jean-Luc Mélenchon, ndlr]."

Contacté, il nous explique qu'il ne vient pas du forum 18-25. Il voit ce groupe Facebook comme "un groupe parmi tant d'autres" dédié à la campagne en ligne de Jean-Luc Mélenchon. Mais il souligne que ce groupe émane bien du forum de JVCOM, et qu'il en a "dépassé les frontières".

Nous sommes entrés en contact avec un membre du 18-25 qui fait également partie de ce groupe Facebook pro-Mélenchon, mais n'avons pas encore reçu de réponse à nos questions. 

kheys-melenchon

La photo de couverture du groupe est une capture d'écran du tweet du compte officiel de Jean-Luc Mélenchon qui remercie le forum 18-25 — les noms ont été anonymisés par Business Insider France.

Investir les plateformes et réseaux sociaux 

Un autre groupe s'organise également grâce à un Google Doc appelé "les Kheys Insoumis", sur lequel on trouve des outils classiques de militantisme — ressources visuelles, programmes, chaînes officielles — mais aussi des initiatives plus contemporaines.

pouce-bleu

Un exemple de commentaire mis en avant grâce aux nombre de likes reçus YouTube/DataGueule

Ainsi dans un onglet intitulé "à liker", les internautes s'organisent pour qu'un message pro-Mélenchon soit propulsé tout en haut de la liste de commentaires d'une vidéo YouTube, par exemple en rapport avec les clichés sur l'assistanat en France (voir ci-contre).  

"On a vu qu'ils continuaient à faire du militantisme 2.0, alors on poste des messages de remerciements. Ça ne va pas plus loin", assure Antoine Nicolas.

Sur ce Google Doc, on ne trouve la trace d'aucune action engagée directement au sein du forum 18-25, celles-ci sont tournées vers l'extérieur.

La stratégie "anti-système" plaît au 18-25 

Reste à déterminer l'impact de la mobilisation en ligne de ces soutiens au niveau de la campagne globale de l'homme politique.

Entre le 6 novembre et le 6 décembre 2016, la chaîne YouTube du président du mouvement "La France insoumise" a gagné 62.000 abonnés, passant d'environ 45.000 à 107.000. Cette augmentation soudaine ne peut être liée uniquement à la mobilisation d'internautes du forum 18-25.

Mais le fait que Jean-Luc Mélenchon reprenne lui-même les slogans tels que "Can't stenchon the Melenchon" montre l'intérêt qu'il porte, ainsi que son équipe, à ces internautes sur-motivés et très actifs en ligne.

Au risque d'aliéner une partie de ses potentiels électeurs, qui ne se reconnaîtraient pas dans le 18-25?

capture-decran-2016-12-08-a-17-58-17

Une recherche "Can't Stenchon" sur le 18-25 le 8 décembre 2016

Le fait de reprendre une devise directement inspirée de Donald Trump, très critiqué pour ses positions racistes, homophobes et sexistes, pourrait se révéler risqué.

Mais Manuel Bompard, responsable de campagne de Jean-Luc Mélenchon, considère qu'il n'en n'est rien : "Ce n'est pas dérangeant, ce n'est pas nous qui avons créé ce slogan", confie-t-il à Business Insider France.

"Si la devise existe, elle existe, nous on lui donne de l'écho. On ne défend pas les mêmes idées que Donald Trump, mais il a un profil de candidature qui a percuté les cadres pré-existants. Si on peut avoir le même destin que lui..."

Il explique que la campagne de Jean-Luc Mélenchon s'inspire à la fois de celle du futur président des Etats-Unis mais aussi du parti Podemos en Espagne, qui produit et diffuse des émissions sur sa chaîne YouTube

La stratégie est assumée par Manuel Bompard : "construire des médias alternatifs" pour contourner les médias traditionnels et créer un dialogue plus "direct". 

Gérer la réputation misogyne du 18-25 et certains membres menaçants 

Le fait que le forum 18-25 de JVCOM traine également une réputation sulfureuse — du fait des paroles et actions de certains de ses membres — n'est pas non plus considéré comme un problème pour l'équipe de campagne. "On a eu un débat internet, sur le fait que le 18-25 peut être misogyne", raconte Antoine Nicolas.

"Mais il n'y a aucun espace qui ne le soit pas en France! Le forum de JVCOM est un espace de débat comme un autre, on ne se dit pas qu'ils sont une 'cause perdue' qui ne peut pas changer d'avis."

Des internautes postent ainsi des commentaires pro-féministes sur le fil de discussion officiel de la campagne de Jean-Luc Mélenchon. Mais d'autres peuvent à l'inverse diffuser des messages misogynes et insultants, allant jusqu'au harcèlement. 

Le 5 décembre, une étudiante féministe publie une lettre ouverte à Jean-Luc Mélenchon sur le site Simonæ. Elle y fait part de ses doutes, en tant que potentielle électrice, quant aux clins d'oeil répétés du candidat au 18-25:

"Le forum '18-25', dont l’appui vous fait visiblement chaud au cœur, est connu pour sa misogynie", écrit-elle notamment. 

capture-decran-2016-12-09-a-13-13-10

A la suite de la publication de son papier, la jeune femme a reçu de nombreuses insultes et menaces sur Twitter ainsi que dans les commentaires du site Simonæ, que Buzzfeed France a compilés

Plusieurs membres du 18-25 affirment qu'il s'agit de forumeurs "pro-Front national" qui se feraient passer pour des pro-Mélenchon afin de les discréditer. Le problème est que le résultat, de l'extérieur, est le même: la jeune femme a reçu de nombreuses insultes et menaces. 

Contacté par Buzzfeed France, le porte-parole de Jean-Luc Mélenchon, Alexis Corbière, admet qu'il y a "tout et son contraire sur le forum 18-25 ans".

"Mais beaucoup d’utilisateurs ont fait circuler des visuels de Jean-Luc Mélenchon précisément pour convaincre de leurs erreurs ceux qui disent des choses regrettables. Cela s’appelle faire campagne pour convaincre", continue-t-il.

Un public en ligne très masculin

D'un point de vue plus général de stratégie de campagne électorale, s'adresser au 18-25 revient à s'adresser à une majorité d'hommes. Il suffit de regarder les commentaires sous la vidéo partagée mercredi 7 décembre par Jean-Luc Mélenchon pour remarquer que les messages postés en rapport avec "El Risitas" viennent en majorité d'internautes masculins.

causetteAntoine Nicolas nous confirme que la page Facebook officielle du candidat d'extrême gauche est "davantage suivie par des hommes que par des femmes", mais que "les femmes partagent plus les contenus."

"C'est un phénomène sociologique global, les femmes s'estiment moins légitimes que les hommes à parler publiquement", continue-t-il.

L'équipe de campagne essaie d'équilibrer ces disparités. Mercredi 7 décembre au soir, Jean-Luc Mélenchon s'est rendu au sein du magazine féministe Causette. Une vidéo a été retransmise en direct sur la page Facebook du magazine.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Jean-Luc Mélenchon a gagné 3 fois plus d'abonnés YouTube en une semaine que la célèbre youtubeuse EnjoyPhoenix

Nouveau ! Découvrez BI Intelligence Profitez dès maintenant de notre offre de lancement ›

Contenu Sponsorisé

Entrepreneurs: 6 conseils à suivre quand on démarre

  1. Gilbert Majnouare

    Issou

  2. La Chancla

    ISSOU

  3. thanks admin for Incredible site. A great deal of helpful information here.
    I'm sending it to a couple of buddies and moreover partaking in scrumptious.

Laisser un commentaire

Copyright © 2016 Business Insider Inc. Tous droits réservés. Conditions d'utilisations | Charte de protection des données | Publicité

Editions Internationales US UK DE FR AUS ID IN MY SG PL SE NL