Le nouveau système de fusée de Blue Origin, New Shepard, lancé dans le West Texas mardi 12 décembre 2017. Blue Origin/YouTube

  • L'entreprise de fusée de Jeff Bezos, Blue Origin, a testé avec succès un système de capsule spatiale réutilisable mardi 12 décembre.
  • Un expert en vol spatial dit que le test représente "un grand pas" vers l'envoi de touristes spatiaux à bord de vols suborbitaux.
  • Blue Origin travaille aussi sur un système de fusée plus large et plus puissant qui pourrait emmener les gens en orbite et même sur la lune.

Jeff Bezos, le fondateur d'Amazon et de l'entreprise secrète de fusée Blue Origin, vient de réussir le lancement test d'un système de fusée avec un mannequin et plusieurs expériences à l'intérieur. 

Hier, mercredi 13 décembre au soir, Bezos a tweeté une vidéo montrant le septième envoi et atterrissage réussi de New Shepard, un système de capsule spatiale d'équipage sur lequel les scientifiques et ingénieurs de Blue Origin travaillent discrètement depuis des années dans le désert de West Texas. 

La vidéo montre la fusée New Shepard décoller, déployant sa Crew Capsule 2.0 à des dizaines de kilomètres au dessus de la Terre, pour ensuite atterrir sur la rampe de lancement pour être réutilisée plus tard.

Crew Capsule 2.0 présente de grands hublots, larges de 73 cm et hauts de presque 110 cm. Blue Origin

Les images suivent la capsule spatiale alors qu'elle utilise trois parachutes et de petits propulseurs pour atterrir dans le désert à seulement 1,6 km/h. Ensuite les mots "PRÊTS À DÉCOLLER?" apparaissent, avec un lien qui redirige vers le site web de Blue Origin.

Au moins un expert pense que le lancement rapproche Bezos et Blue Origin du tourisme spatial au delà de la frontière entre la Terre et de l'espace connue comme la ligne de Kármán.

Cela pourrait commencer par les employés de l'entreprise d'ici la fin de l'année 2018, dit John Logsdon, un expert en espace politique et historien des vols spatiaux à l'université George Washington.

"Blue Origin a réalisé un programme étape par étape très prudent pour préparer New Shepard à envoyer des passagers payants ainsi qu'effectuer des expériences," a dit Logsdon à Business Insider. "Cela me semble être un grand pas dans cette direction."

Un 'saut à l'élastique à l'envers' à haute altitude 

Blue Origin espère finalement envoyer des clients (qui paient) au delà de la ligne Kármán, qui se trouve à environ 100 km au dessus de la surface de la Terre. Quand la capsule atteindra le sommet d'une voie semblable à un arc et qu'elle retombera vers le sol, les passagers feront l'expérience pendant quelques minutes de voler en apesanteur et apercevront de magnifiques vues de la Terre

"Un ami à moi appelle ça un saut à l'élastique à l'envers", dit Logsdon, puisque les forces sont inversées. 

"Mannequin Skywalker," le mannequin test de Blue Origin équipé d'instruments, à l'intérieur de Crew Capsule 2.0. Blue Origin

Blue Origin n'a pas encore révélé le coût par passager d'un tel vol, que l'entreprise appelle son "expérience d'astronaute." D'autres entreprises de vols spatiaux suborbitaux ont calculé un prix individuel de 200.000 dollars. 

Pour le vol de mercredi, les ingénieurs ont attaché un mannequin test que Blue Origin appelle "Mannequin Skywalker" pour mesurer les effets d'un lancement d'environ 3218 km/h, d'un vol en apesanteur et d'un atterrissage difficile.

"'Mannequin Skywalker' notre mannequin-test équipé d'instruments, a effectué un super vol," a dit Blue Origin dans une déclaration envoyée à Business Insider.

Des missions spatiales plus importantes avec New Glenn

On peut comparer les systèmes de fusée de New Glenn de Blue Origin, Falcon de SpaceX, et Saturn V de la NASA. Blue Origin/Dave Mosher, Business Insider

New Shepard semble être un système de fusée compétent, mais Logsdon remarque qu'il est limité. "L'important c'est qu'ils ne vont pas être en orbite [au dessus de la Terre] avec New Shepard," dit-il. 

La vitesse maximale de la fusée est proche 4828 km/h, alors qu'il faut une vitesse de 28.163 km/h est nécéssaire pour arriver en orbite. 

Elon Musk de SpaceX dit qu'atteindre une telle vitesse nécessite près de 100 fois cette énergie. Les systèmes du Falcon 9 de SpaceX, du Falcon Heavy à venir et de son hypothétique Big Falcon (ou F---ing) Rocket sont tous réutilisables et pourraient considérablement diminuer le coût du tourisme spatial

Mais Bezos ne reste pas les bras croisés alors que Musk tente de dominer l'industrie des vols spatiaux. Blue Origin travaille activement sur un système de fusée réutilisable concurrent appelé New Glenn. Une fois complété, il devrait être possible de transporter près de 220 tonnes — à peu près le poids de 10 éléphants d'Afrique adultes — en orbite. Cela pourrait permettre d'envoyer des personnes et de l'équipement sur la surface de la lune.

"New Glenn est plus que quelque chose sur papier", dit Logsdon, constatant que Blue Origin a construit une usine pour construire le système à la Kennedy Space Center en Floride. "C'est en bonne voie de devenir réel."

En attendant, SpaceX espère envoyer sa fusée Falcon Heavy toute aussi compétente pour la première fois en début 2018 — et d'utiliser ce vol d'essai pour envoyer la Tesla Roadster rouge de Musk en orbite sur Mars.

Version originale: Dave Mosher/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Jeff Bezos a dévoilé une maquette de la capsule que sa société spatiale va utiliser pour faire voyager des touristes dans l'espace

VIDEO: Voici à quoi ressembleront la livraison et le transport en voiture autonome selon Renault