Jamie Dimon, JPMorgan

Jamie Dimon, DG de JPMorgan. Wikimedia Commons/Steve Jurvetson

JP Morgan ne veut pas se laisser surprendre d'une manière ou d'une autre par la période de transition qui suivra la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne. 

La banque américaine, qui emploie actuellement 16.000 salariés au Royaume-Uni, envisagerait de transférer 200 salariés de Londres à Paris, principalement des métiers de marché, rapportent Les Echos.

Elle chercherait ainsi des locaux parisiens pour accueillir ces expatriés, peut-être même dès l'année prochaine. 

L'AFP avait déjà évoqué en octobre dernier entre 60 et 80 banquiers et traders transférés dans la capitale française, mais cette fois-ci, le nombre est plus important. 

Ce transfert, qui n'est pas encore acté, aurait fait l'objet ce mercredi 18 avril 2018 d'une rencontre à New York entre le numéro deux de la banque américaine, Daniel Pinto, et le gouverneur de Banque de France, François Villeroy de Galhau, lors des rencontres Paris Europlace, affirme le journal économique. 

Une source impliquée dans les discussions a indiqué: 

"Paris est redevenue très attractif, même d'un point de vue fiscal."

Si ce transfert est effectif, JP Morgan compterait environ 450 employés dans la capitale française, puisque son siège français — situé place Vendôme — abrite déjà 250 banquiers d'affaires, spécialistes des marchés et de gestion de fortune. 

Le DG de JP Morgan, Jamie Dimon, avait déjà prévenu qu'il était beaucoup plus inquiet par ce qui viendra après le Brexit que par le Brexit lui-même

Voici ce qu'il avait déclaré aux Echos en juillet 2017: 

"Tout le monde parle de la date de sortie effective de la Grande-Bretagne de l'Union européenne mais cette première étape n'est pas importante. Ce qui est crucial c'est la phase 2 qui suivra cette date: comment on organise cette sortie et la période de transition qui s'ouvrira pour continuer de servir nos clients."

A l'époque, il avait déjà évoqué la possibilité d'un transfert de collaborateurs à Paris, mais aussi à Francfort, Madrid ou encore aux Pays-Bas, sans donner plus de précisions. 

JP Morgan n'est pas la seule banque étrangère à avoir pensé à Paris. HSBC compte déplacer 1000 emplois de Londres à Paris, tandis que Bank of America transférerait jusqu'à 300 traders, selon l'AFP.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Jeff Bezos vient enfin de révéler combien de personnes payent pour Amazon Prime

VIDEO: Cette serre connectée peut fournir des fruits et légumes à 4 personnes pendant un an