Jamie Dimon, JPMorgan

Jamie Dimon, PDG de JPMorgan. Wikimedia Commons/Steve Jurvetson

Jamie Dimon regrette ses déclarations sur la nature frauduleuse du bitcoin, a-t-il confié mardi 9 janvier lors d'un entretien accordé à la chaîne américaine Fox Business.

En septembre 2017, le patron de la banque JPMorgan s'était fait remarquer en lâchant lors d'une conférence que le bitcoin était une "arnaque" et que les personnes qui investissaient dans la crypto-monnaie étaient "stupides".

Il avait aussi associé la folie autour du bitcoin à la bulle des tulipes du XVIIème siècle et menacé de licencier les traders de JPMorgan s'ils échangeaient la crypto-monnaie.

Les remarques de Jamie Dimon avaient relancé le buzz autour de la crypto-monnaie qui avait gagné 30% dans le mois suivant. Le bitcoin a connu une ascension fulgurante sur l'ensemble de l'année 2017, au cours de laquelle de grands banquiers ont émis des doutes et des régulateurs ont pris quelques paris, notamment en autorisant le lancement de contrats à terme sur le bitcoin.

"Je regrette avoir fait ces déclarations", dit-il quatre mois plus tard. Jamie Dimon a aussi dit à Fox Business qu'il pensait que "la blockchain est réelle". Il envisage un "crypto yen et dollars des choses comme ça."

Après avoir effleuré les 20.000 dollars en décembre, le cours du bitcoin est redescendu sous la barre des 15.000 dollars. Cela reste très loin des 1000 dollars qu'il atteignait tout juste il y a un an.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : La folle année du bitcoin: comment la crypto-monnaie s'est envolée en 2017 et ce qui nous attend en 2018