Julian Assange dans l'émission Going Underground / Capture d'écran YouTube

La justice suédoise a annoncé l'abandon de l'enquête préliminaire sur les accusations de viol visant Julian Assange, le fondateur de WikiLeaks, ce vendredi 19 mai.

L'Australien avait décidé de vivre reclus à Londres depuis 2012, dans l'ambassade d'Equateur, qui lui avait accordé l'asile, afin de ne pas se rendre devant la justice suédoise. 

Il affirmait avoir peur d'être extradé vers les Etats-Unis.

Le communiqué émis par les services des procureurs suédois déclare :

"La procureur en chef Marianne Ny a décidé aujourd'hui d'interrompre l'enquête préliminaire sur l'accusation de viol concernant Julian Assange".

Cette décision clot de fait une bataille juridique entamée il y a sept ans. 

Julian Assange ne s'est pas encore exprimé au sujet de cette décision pour dire s'il comptait quitter l'ambassade d'Equateur.

La police britannique a précisé qu'Assange serait arrêté s'il quitte l'ambassade de l'Equateur, car il s'est rendu coupable en 2012 d'avoir brisé sa liberté sous caution.

Le fondateur de Wikileaks a toutefois, dans la foulée de cette annonce, posté une photo de lui souriant sur Twitter :

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Un nouveau documentaire montre une facette troublante de Julian Assange