Jeudi, le PDG de Nissan Carlos Ghosn a confirmé qu'une nouvelle génération de voitures électriques Leaf était en préparation, avec plusieurs développements clés en matière de conduite autonome. 

Carlos Ghosn a fait ces diverses annonces lors du discours d'ouverture prononcé au CES 2017. 

Voici les points clés. 

Premièrement, le PDG de Nissan a confirmé qu'une deuxième génération de voitures électriques Leaf était en route et arriverait dans "un futur proche".

Il n'a pas révélé beaucoup plus de détails sur les Leafs nouvelle génération. Notamment il n'a pas dévoilé son prix, ni sa capacité d'autonomie. En revanche, nous savons que la nouvelle Leaf sera équipée de la technologie de conduite autonome de Nissan ProPilot. Le système ProPilot basé sur une caméra a été conçu pour permettre aux voitures Nissan de fonctionner de façon autonome sous certaines conditions sur autoroute. 

Par ailleurs, Nissan a annoncé le lancement de son nouveau système de mobilité autonome intégrée (SAM). Dérivé d'une technologie développée par la NASA, SAM a recours à l'intelligence artificielle pour déterminer si une intervention humaine est nécessaire.

Nissan

Génération 1 de Leaf équipée de SAM. Nissan

Dans les faits, SAM est assez intelligent pour savoir qu'il n'est pas assez intelligent pour comprendre totalement certaines situations. Mais au lieu de se tourner vers les occupants de la voiture pour se faire guider, SAM relaye des informations depuis son LIDAR, caméras, radar à un "agent de la mobilité" humain, qui est ensuite capable de donner des instructions à la voiture. 

Selon Nissan, SAM peut utiliser chaque passage qu'il fait dans les rues d'une ville comme une opportunité d'apprentissage. Ainsi, plus SAM sera sur la route, moins il y aura d'occasions où une intervention humaine sera nécessaire. Nissan a basé la technologie SAM sur le logiciel développé par la NASA baptisé VERVE (Visual Environment for Remote Exploration, que l'on peut traduire par "environnement visuel pour l'exploration à distance"). C'est un système que la NASA utilise pour contrôler ses robots interplanétaires. 

Nissan pense que SAM pourrait un jour être un avantage pour tout le monde, pour les particuliers mais aussi pour les systèmes de transports de grande échelle.

Version originale: Benjamin Zhang/Business Insider

Lire aussi : 7 choses du quotidien dont vous ignorez qu'elles sont basées sur des innovations de la NASA