Kitty Hawk

  • Kitty Hawk, la mystérieuse startup de voitures volantes financée par le cofondateur de Google Larry Page, a dévoilé la nouvelle version de son véhicule mercredi.
  • Le Flyer est maintenant prêt pour des vols d'essai avec des clients potentiels, et la journaliste de CNN Rachel Crane a été la première journaliste autorisée à piloter le véhicule.
  • Kitty Hawk promet de faire décoller les gens en moins d'une heure grâce au système de contrôle simple du Flyer, qui ne comprend que deux joysticks.
  • Le DG de la startup a déclaré que l'acceptation du Flyer par le public est sa plus grande priorité et qu'il espère apprendre beaucoup des vols d'essai.

Kitty Hawk, la mystérieuse startup de voitures volantes financée par le cofondateur de Google Larry Page, a dévoilé mercredi une importante mise à jour mercredi — et il promet d'emmener les gens dans les airs en moins d'une heure.

Kitty Hawk avait présenté son premier véhicule l'an dernier. Depuis, le Flyer a reçu une mise à jour, et il est maintenant disponible pour des vols d'essai pour les personnes qui souhaiteraient passer des pré-commandes.

Kitty Hawk a publié une vidéo de 37 secondes dévoilant la nouvelle version du Flyer et a permis à la journaliste de CNN Rachel Crane de devenir la première journaliste à piloter l'engin.

Pour des raisons de sécurité, le Flyer est testé exclusivement sur l'eau dans une installation à Las Vegas. Après seulement une heure d'entraînement, Crane a pu faire voler la machine à une vitesse de près de 10 km/h et à une hauteur de 3 mètres au-dessus de l'eau.

Le DG de Kitty Hawk, Sebastian Thrun, qui a participé au projet de voiture autonome de Google, espère que les engins pourront un jour voler jusqu'à 100 km/h au-dessus des zones habitées.

"C'est aussi facile à utiliser que de jouer à Minecraft", dit-il.

Le véhicule utilitaire est alimenté par une batterie lithium-polymère, qui peut être utilisée pendant environ 20 minutes avant d'avoir besoin d'être rechargée. Le Flyer a 10 moteurs et seulement deux manches de contrôle, dont Crane a dit qu'ils étaient faciles à maîtriser.

"Le joystick est tellement intuitif, mais ce n'est pas la chose la plus confortable dans laquelle je me suis jamais assise", dit-elle. "Vous sentez les vibrations."

Kitty Hawk

Avec sa petite flotte de Flyers, Kitty Hawk a déjà effectué environ 1500 vols avec des partenaires commerciaux et influenceurs intéressés, a rapporté CNN. L'objectif est maintenant de le mettre entre les mains des clients; les gens peuvent exprimer leur intérêt par l'intermédiaire du site de l'entreprise.

Thrun a déclaré que la plus grande priorité de l'entreprise est d'obtenir l'acceptation du public pour le Flyer.

"La chose la plus importante pour nous, en dehors de la sécurité, c'est l'acceptation sociale", a-t-il déclaré à CNN. "Les gens seront-ils prêts à voler dans ces appareils, à vivre à côté d'appareils comme celui-ci? C'est pourquoi nous avons ouvert ce centre de formation sur le lac Las Vegas — nous sommes là pour apprendre de vous, pour voir votre réaction.".

Vous pouvez en découvrir plus sur le premier vol d'essai du Flyer par une journaliste chez CNN.

Version originale: Jake Kanter/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Uber va investir 20M€ en France pour définir comment ses taxis volants peuvent transporter tout le monde en 2025

VIDEO: Voici un conseil que l'acteur Alec Baldwin donnerait au jeune qu'il était à 20 ans