Le smartphone va disparaître un jour — après, tout est possible

Tim Cook

Tim Cook, DG d'Apple. Wikimedia Commons/Mike Deerkoski

Un jour, dans un futur plus proche qu'on ne le pense, le smartphone va disparaître. Comme les machines à fax.

Qu'on ne s'y trompe pas: il faudra probablement encore une décennie avant que l'on tourne réellement la page du smartphone. (Et, si nous sommes tous des cyborgs en 2027, l'auteur de ces lignes mangera volontiers son chapeau.)

Mais, petit à petit, les fondations de l'ère post-smartphone sont en train d'être posées par Elon Musk, Microsoft, Facebook, Amazon, et pléthore de startups qui ont aussi un rôle à jouer. 

On vous le confirme: quand le smartphone disparaîtra, les choses deviendront vraiment étranges pour tout le monde. Pas seulement en termes de produits individuels mais aussi de façon de vivre au quotidien et pour l'humanité toute entière.

Voici un aperçu du lent mais inexorable déclin du smartphone et ce qui pourrait être le monde après le smartphone.

A court terme

On pense souvent que l'iPhone et les smartphones qu'il a inspiré sont des terminaux révolutionnaires — assez compacts pour être emportés partout, assez robustes pour réaliser un nombre croissant de tâches quotidiennes, flanqués du bon nombre de caméras et de capteurs GPS pour permettre à des applis uniques comme Snapchat et Uber d'exister.

A moins d'examiner le smartphone sous un autre angle. Le PC de bureau et le PC portable combinent écran, clavier et souris. Le smartphone a pris ce même modèle, l'a rétréci, et a juste transposé les commandes dans un univers tactile et virtuel.

Prenons le Samsung Galaxy S8, dévoilé la semaine dernière. Son écran sans cadre est très élégant et il a beaucoup de puissance. C'est impressionnant mais relève plus du raffinement que de la révolution.

Le Samsung Galaxy S8. Business Insider

Mais, et c'est révélateur, le Galaxy S8 est aussi équipé de Bixby, un nouvel assistant virtuel qui devrait — c'est ce que promet Samsung — nous permettre de contrôler toutes les fonctionnalités et applis au son de la voix.

On dit que le prochain iPhone sera, lui aussi, équipé d'une mise à jour de l'assistant virtuel Sir, ainsi que de fonctionnalités destinées à rendre la réalité augmentée plus grand public. 

Avec le succès modeste mais continu de terminaux comme Amazon EchoSony PlayStation VR, et l'Apple Watch, on peut s'attendre à voir de plus en plus d'entreprises tech, petites ou grandes, lancer des paris expérimentaux sur ce qui sera la prochaine interface informatique majeure.

A moyen terme

A moyen terme, toutes ces technologies expérimentales et éclectiques vont coaguler pour former quelque chose d'à la fois bizarre et familier.

Microsoft, Facebook, Google et Magic Leap travaillent tous sur des montures de réalité augmentée autonomes qui projetteraient des images 3D directement dans vos yeux. Même Apple explorerait cette piste.

Alex Kipman de Microsoft a récemment confié à Business Insider que la réalité augmentée pourrait même remplacer le smartphone, la télévision et tout ce qui a un écran. Il n'y a pas d'utilité pour des terminaux différents dans votre poche et votre salon si vos appels, conversations par chat, films et jeux vidéos sont projetés dans vos yeux et superposés au monde autour de vous. 

Les Airpod d'Apple glissent Siri dans votre oreille. Hollis Johnson/Business Insider

En parallèle, des gadgets comme Amazon Echo et les Airpods d'Apple deviennent de plus en plus prépondérants. A mesure que des systèmes d'intelligence artificielles comme Siri d'Apple, Alexa d'Amazon, Bixby de Samsung et Cortana de Microsoft deviennent plus intelligents, il sera non seulement plus commun de parler à un ordinateur mais aussi qu'ils nous répondent.

En d'autres termes, les ordinateurs vont détourner vos sens, encore plus qu'ils ne le font déjà, en plaçant un intermédiaire technologique sur la vue et l'ouïe. C'est un petit peu inquiétant. Imaginez ce que serait un bug Facebook dans un monde où il ne contrôle pas seulement ce vous ne lisez sur un écran d'ordinateur mais tout ce que vous voyez autour de vous. 

Ces projets portent la promesse d'un monde où le monde réel et la technologie se confondent plus naturellement. Les grandes entreprises tech promettent que dans ce futur-là, la technologie sera moins source de distraction car le monde physique et numérique seront la même chose. A vous de voir.

L'avenir complètement fou

Tous ces investissements sur l'avenir reposent toujours et encore sur un gadget qu'il faut porter, même s'il ne s'agit que d'une paire de lunettes. Certains projets d'innovation, parmi les plus fous, avant-gardistes et imprévisibles, vont plus loin encore — il faut juste patienter quelques décennies.

La semaine dernière, on a découvert Neuralink, l'entreprise fondée par Elon Musk pour relier des ordinateurs à nos cerveaux par voie de "dentelle neuronale", une technologie émergente qui crée une passerelle entre notre cerveau et un ordinateur. C'est la prochaine étape vers ce qui ira encore plus loin que l'intersection du monde physique et numérique, vers un monde où l'homme et la machine ne font plus qu'un.

Si la science fonctionne — et nombre de personnes très intelligentes le croient — ce sera l'issue logique de la voie sur laquelle les smartphones nous ont embarqué. Si les smartphones donnent accès à l'information, et que la réalité augmentée met cette information devant nos yeux lorsqu'on en a besoin, la dentelle neuronale dans le cerveau boucle la boucle. 

Le futuriste Ray Kurzweil imagine un avenir de cyborgs. Tech Insider

Elon Musk a expliqué qu'en raison de l'essor de l'intelligence artificielle — qui opère désormais un grand nombre de technologies, dont les assistants vocaux et la réalité virtuelle — les humains vont être obligés de s'augmenter eux-mêmes pour rester au niveau des machins. Si cette idée vous intéresse, tournez vous vers Ray Kurzweil qui est le porte-voix de cette vision. 

L'idée d'une fusion homme/machine est terrifiante. Auteurs de science-fiction, philosophes et technologues ont eu maintes fois l'occasion de se demander ce qui fait de nous des humains. Mais ce projet est tellement neuf que personne ne sait vraiment à quoi ressemblerait ce monde-là.

Donc, si, et quand, le smartphone meurt, ce sera la fin d'une époque pour plus d'une raison. Ce sera la fin des machines que nous emportons avec nous passivement et le début de quelque chose qui relie notre corps au flux d'information. Ce sera pour le moins étrange.

Néanmoins, nombre de technologues disent déjà que les smartphones nous donnent des super-pouvoirs, en nous permettant d'accéder à la connaissance, à la sagesse, à des capacités qui dépassent nos compétences naturelles. Ainsi, l'humain augmenté ne serait qu'une version ultime de ces super-pouvoirs. Du moins, si on raisonne en optimiste.

Version originale: Matt Weinberger/Business Insider 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Cet objet du quotidien qui a connu une transformation majeure est désormais dans la ligne de mire de la Cnil

Nouveau ! Découvrez BI Intelligence Profitez dès maintenant de notre offre de lancement ›

Contenu Sponsorisé

Entrepreneurs: 6 conseils à suivre quand on démarre

  1. Fred

    J'ai arrêter de lire ici :

    "On pense souvent que l'iPhone et les smartphones qu'il a inspiré sont des terminaux révolutionnaires"

    Heu ? c'est quoi ce site ? Appleaddict ? la prochaine fois j'éviterais de cliquer n'importe ou 😉

Laisser un commentaire

Copyright © 2016 Business Insider Inc. Tous droits réservés. Conditions d'utilisations | Charte de protection des données | Publicité

Editions Internationales US UK DE FR AUS ID IN MY SG PL SE NL