Adolescents à Sandycove, Dublin, Irlande, 29 juin 2018. REUTERS/Codagh Kilcoyne

Si beaucoup de grandes entreprises (notamment du CAC40) s’intéressent de près aux cryptomonnaies dans le but de développer des solutions blockchain, elles sont en revanche peu nombreuses à transformer l’essai.

En France, seule la compagnie d’assurance Axa a publiquement communiqué à ce sujet. Elle propose depuis septembre dernier Fizzy, une plateforme qui indemnise les retards d’avion sans la moindre intervention humaine.

Et à part Axa ? Pas grand chose à se mettre sous la dent : la plupart tiennent à rester discrètes dans leur communication, tandis que les autres freinent des quatre fers devant la complexité de cet univers. Autant de blocages que Coinhouse et Havas Blockchain comptent surmonter.

Coinhouse (ex-Maison du Bitcoin) est une plateforme d’échange de cryptomonnaies disposant d’un espace physique à Paris. Initialement tournée vers les particuliers désireux d’investir, elle fait désormais les yeux doux aux acteurs institutionnels. Havas Blockchain (groupe Vivendi) est quant à elle la première offre de communication globale et internationale pour les projets du secteur.

À eux deux, ils comptent faciliter l’ensemble du processus : comprendre la technologie, acheter et vendre des cryptomonnaies, s’assurer de la conformité et les sécuriser. Pour faire simple, une solution clé en main. 

>> À lire aussi - Ce qu'il faut retenir du "rapport Bitcoin" commandé par le gouvernement

“De plus en plus de grandes entreprises se positionnent pour investir dans la technologie blockchain. Dans quelques mois, les premiers acteurs du CAC40 et d’autres grandes entreprises (banques, assurances, etc) auront déjà investi la token economy”, déclare le P-DG de Coinhouse Nicolas Louvet.

Ces grands comptes auront besoin d’acquérir des cryptomonnaies car celles-ci font office de “carburant” nécessaire au fonctionnement des applications blockchain. Dans le cas d’Axa, son service Fizzy fonctionne grâce aux contrats intelligents de la blockchain Ethereum. Il est donc indispensable pour la compagnie d’assurance de disposer d’ethers, la cryptomonnaie utilisée sur le protocole Ethereum.

“Nous travaillons avec plusieurs clients d’importance depuis plusieurs mois”, soulignent Brian O’Hagan, responsable marketing de Coinhouse, et Fabien Aufrechter, responsable d’Havas Blockchain. Selon nos informations, des grands groupes du CAC40 devraient lancer des services blockchain utilisant les cryptomonnaies au cours du second semestre 2018. 

>> À lire aussi - La Maison du Bitcoin, l’évangélisateur de la crypto en France 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Voici les 9 plus gros piratages de plateformes de crypto-monnaies — à ce jour

VIDEO: Vous avez certainement déjà été victime de ghosting — voici comment se remettre d'une rupture sans explications