La crypo-monnaie a conservé ses gains. Le bitcoin, qui affiche une nette progression de 8,5% , a atteint la valeur de 5223 dollars aujourd'hui aux alentours de 13h20, heure de Paris, comme le montre ce graphique:

Markets Insider

Le Bitcoin a vu sa valeur grimper à plus de 750 dollars en seulement une semaine. Cela coïncide avec les nouveaux intérêts de la part des banques d'investissement. Le Wall Street Journal a, la semaine dernière rapporté que Goldman Sachs envisageait d'investir dans le commerce du bitcoin. James Gorman, le DG de Morgan Stanley, a en effet déclaré dernièrement que la crypto-monnaie était "très certainement plus qu'un simple effet de mode".

Cette hausse arrive comme pour "prendre le taureau par les cornes", commente Neil Wilson, analyste de ETX Capital.

Mais des problèmes de régulation subsistent avec les rapports qui indiquent que la Chine pourrait être amenée à commercer de nouveau avec, avec une réglementation plus stricte", a t-il ajouté. "La perspective que Goldman Sachs investisse dans le Bitcoin lui permettra également de prendre l'avantage sur le marché et d'attirer de nouvelles sources d'entrée de capital".

Mais la crypto-monnaie a aussi ses nombreux détracteurs, comme Michael Novogratz, un ancien gestionnaire de l'investisseur à 72 milliards de dollars Fortress, qui considère cette monnaie comme "la plus grande lubie de tous les temps", dans une interview donnée à CNBC plus tôt dans la semaine.

"Cela ne me surprendrait pas si dans les six ou 10 mois à venir, nous soyons au-dessus de 10.000 dollars", a t-il dit à CNBC, mardi dernier.

Cette semaine également, une équipe d'analystes dirigée par Gautman Chhugani et Gaurav Jangale du la maison de recherche Bernstein ont déclaré que le bitcoin était tout simplement un "système d'actifs résistant à la censure", loin de toute mainmise de l'État, prenant malgré tout part au système de règlement et de crédit qui définit l'argent.

"La monnaie fiduciaire reste la forme finale de tout règlement — les gouvernements perçoivent toujours des taxes en monnaie fiduciaire", a déclaré l'équipe dans un communiqué à ses clients, mercredi.

Version originale: Will Martin/Business Insider UK

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Ce Néerlandais de 39 ans a vendu tout ce qu'il possédait pour des bitcoins — il vit désormais dans un camping en attendant le prochain 'cryptoboom'