REUTERS/Mike Hutchings

Stephen Hawking, le physicien britannique qui a essayé de résoudre les problématiques les plus complexes de l'univers tout en luttant contre la maladie de Charcot pendant l'essentiel de sa vie d'adulte, est mort mercredi à l'âge de 76 ans.

Il s'est éteint paisiblement à son domicile, dans la ville universitaire de Cambridge, au cours des premières heures de la journée.

"Nous sommes immensément tristes d'annoncer que notre père bien-aimé est décédé aujourd'hui", ont dit les enfants de Stephen Hawking, Lucy, Robert et Tim.

Il était connu pour ses travaux sur les trous noirs, sur la cosmologie quantique et pour ses livres de vulgarisation sur les mêmes sujets, dont le succès de librairie "Une brève histoire du temps".

Considéré comme l'un des plus grands esprits scientifiques de son temps, Stephen Hawking s'est efforcé de comprendre aussi bien l'immensité de l'espace que l'univers sous-moléculaire de la théorie quantique qui, selon lui, était en mesure de prédire le début et la fin des temps.

"Ce fut un immense scientifique et un homme extraordinaire dont le travail et l'héritage continueront d'exister pendant des années", poursuit sa famille.

La puissance de ses facultés intellectuelles contrastaient cruellement avec la faiblesse de son corps, terrassé par une dystrophie neuromusculaire attribuée à une sclérose latérale amyotrophique (SLA).

Cette maladie, appelée familièrement aux États-Unis la maladie de Lou Gehrig et en France la maladie de Charcot, qui conduit à une paralysie complète et à la mort en quelques années en général, s'est déclaré chez lui peu de temps après ses 20 ans.

Stephen Hawking, qui a été professeur de mathématiques à l'université de Cambridge de 1980 à 2009, a ainsi été contraint de passer une bonne partie de son existence dans une chaise roulante.

A mesure que son état empirait, il a dû avoir recours à un synthétiseur de voix pour parler, ne pouvant plus que communiquer par le mouvement de ses sourcils.

La maladie l'a conduit à travailler toujours davantage, ce qui a contribué à l'échec de ses deux mariages, a raconté Stephen Hawking dans son récit autobiographique "Ma brève histoire".

Il a accédé à la célébrité internationale en 1988 avec la publication d'"Une brève histoire du temps ('A Brief History of Time'), qui a figuré dans la liste des meilleures ventes du Sunday Times pendant 237 semaines.

Il avait alors dit avoir écrit ce livre pour partager son propre enthousiasme au sujet de récentes découvertes faites au sujet de l'univers.

Stephen Hawking s'était montré particulièrement fier de ce que son ouvrage ne contenait qu'une seule équation mathématique, le fameux E=MC² de la théorie de la relativité.

En 2014, le film "Une merveilleuse histoire du temps", avec l'acteur Eddie Redmayne jouant Stephen Hawking, racontait les débuts de sa maladie et ses premiers pas de brillant étudiant s'attaquant aux trous noirs et au concept du temps.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : La NASA affirme qu'aller dans l'espace pourrait modifier de façon permanente l'expression de certains gênes

VIDEO: Voici ce que boire des boissons gazeuses light fait à votre corps et à votre cerveau