Il figure parmi les entrepreneurs high-tech les plus révolutionnaires du monde. Faute de soutiens en France, Bertin Nahum a décidé de poursuivre son aventure entrepreneuriale sous pavillon américain.

Dans un entretien aux Echos, le président et fondateur de MedTech a expliqué pourquoi il a vendu son entreprise de robotique chirurgicale de Montpellier au groupe américain Zimmer Biomet.

Créé en 2002, Medtech était arrivé à un stade où sa technologie a besoin de se développer rapidement. Cela demande beaucoup de capital. Zimmer, qui avait déjà racheté un brevet de Medtech, pouvait fournir cela.

"À partir d'une certaine taille, on ne peut pas développer une société uniquement sur la foi de la compétence et l'énergie d'un dirigeant. Il faut du capital, explique Bertin Nahum au quotidien économique. Si ce capital n'est pas en France, il viendra de l'étranger. Pour rester sous pavillon français, il faut avoir accès plus facilement au capital. Il y a, en France, trop peu de fonds d'investissements pour accompagner, soutenir, et croire aux sociétés françaises."

Bertin Nahum estime que sa société "aurait de toutes les façons changé de nationalité, à travers des levées de fonds auprès de fonds étrangers".

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

VIDEO: On a visité le nouveau magasin sans caisse et bourré de technologies conçu par Casino