Tim Cook. REUTERS/Lucy Nicholson

Apple a légèrement déçu Wall Street au deuxième trimestre de son exercice annonçant des ventes d'iPhone inférieures aux attentes. Mais le DG d'Apple, Tim Cook, avait une explication: la faute aux rumeurs sur le prochain iPhone.

"Nous observons ce que nous considérons être une pause dans les ventes d'iPhone, que nous expliquons par le fait q'il y a plus d'articles, plus tôt, sur les futurs iPhones", a déclaré Cook lors de la conférence téléphonique avec les analystes mardi. "Cela perdure... Nous voyons cela très clairement."

La discrétion d'Apple est de notoriété publique et, même s'il y a peu de rumeurs habituellement sur ses produits aussi tôt dans le calendrier, Tim Cook a raison de dire qu'il y a une activité récente importante sur l'iPhone 8.

Le consensus général dans les médias et chez les analystes estime qu'Apple va lancer trois nouveaux iPhones cet automne, dont une version plus coûteuse et haut de gamme, qui pourrait coûter jusqu'à 1000 dollars. D'un point de vue esthétique, Apple est attendu avec un écran infini, proche du Samsung Galaxy S8, et qui pourrait potentiellement intégrer le bouton principal sous l'écran ou sur le côté du terminal. 

Il y a aussi eu des rumeurs selon lesquelles le prochain iPhone intègrerait la réalité augmentée, une technologie émergente qui place des objets virtuels sur le monde réel. D'après Business Insider, Apple travaille sur l'intégration de fonctionnalités de réalité augmentée dans l'appli appareil photo de l'iPhone et envisage d'ouvrir la technologie à des tiers. 

Outre les détails technique sur le nouveau gadget, d'aucuns supposent déjà qu'Apple risque d'être contraint de décaler les livraisons d'iPhone 8 haut de gamme en raison de problèmes de production.

Version originale: Alex Heath/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : GRAPHIQUE DU JOUR: L'attaque éclair d'Instagram contre Snapchat