Le Royaume-Uni et l'UE ont trouvé un accord sur la transition post-Brexit

David Davis, le secrétaire britannique en charge du Brexit et Michel Barnier, négociateur en chef de l'UE sur le Brexit, lors de leur conférence de presse conjointe, le 19 mars 2018 à Bruxelles. REUTERS/Francois Lenoir

  • Le Royaume-Uni et l'Union européenne sont parvenus à un accord sur la transition après le Brexit. 
  • Le Royaume-Uni a accepté "la solution de filet de sécurité", qui ferait en sorte que l'Irlande du Nord continue à suivre les règles européennes afin d'éviter une frontière dure avec la République d'Irlande. 
  • Le Royaume-Uni conservera les droits liés au marché unique et à l'union douanière pendant 20 mois après la date du Brexit. 
  • Le Royaume-Uni pourra signer de nouveaux accords de libre-échange durant la période de transition — mais ils n'entreront en vigueur qu'à la fin de celle-ci.

Le Royaume-Uni et l'Union européenne sont parvenus à un accord politique sur les termes de la période de transition post-Brexit, après que le Royaume-Uni a accepté "l'option de filet de sécurité", qui ferait en sorte que l'Irlande du Nord continue à suivre les règles européennes après le Brexit. 

L'UE a accepté ce lundi matin les termes générales d'une période de transition de 20 mois, une fois que le Royaume-Uni aura quitté le bloc en mars 2019. 

"Nous sommes parvenus à un accord sur la période de transition", a dit Michel Barnier, le négociateur en chef de l'UE sur le Brexit, lors d'une conférence de presse ce lundi, à l'heure du déjeuner. 

Selon les termes de l'accord, le Royaume-Uni restera dans le marché unique et l'union douanière jusqu'à la fin de l'année 2020. Le pays restera également sous la juridiction de la Cour européenne de Justice, ce qui signifie qu'il devra continuer à appliquer les règles européennes. 

"Le Royaume-Uni ne participera plus au processus de prise de décision de l'UE. Il conservera tous les bénéfices et les avantages du marché unique, de l'union douanière et de la politique européenne, et devra respecter les lois européennes", a ajouté Michel Barnier. 

Les deux parties sont parvenues à un accord, après que le Royaume-Uni a accepté la plupart des termes de l'ébauche de l'accord de retrait de la Commission européenne, qui présente les termes d'un divorce du Royaume-Uni avec l'UE. 

Le document, qui avait été publié à l'origine en février dernier, suggérait que l'Irlande du Nord pourrait rester dans l'union douanière et en alignement avec les règles du marché unique, afin d'éviter le rétablissement d'une frontière "dure" entre l'Irlande du Nord et la République d'Irlande. 

L'UE avait proposé cela comme une option de "filet de sécurité, qui ne prendrait effet que si le gouvernement britannique ne parvenait pas à trouver une autre solution. 

Le Royaume-Uni s'était initialement opposé à accepter cette solution de repli — appelée "option C" — mais une version de l'ébauche du texte légal concernant l'accord de retrait publié ce lundi a montré que le Royaume-Uni a finalement accepté cette option. 

"Nous avons accepté aujourd'hui que cette solution de filet de sécurité fasse partie du texte légal d'un accord de retrait... Elle sera appliquée en attendant qu'une autre solution soit trouvée", a dit Michel Barnier. 

Plus tôt ce mois-ci, Theresa May a dit qu'aucun Premier ministre britannique ne pouvait accepter une telle proposition. 

Michel Barnier annonce une étape 'décisive' dans les négociations 

Le secrétaire britannique en charge du Brexit, David Davis, a dit que l'accord montrait que le Royaume-Uni avait "franchi une nouvelle étape importante". 

"Nos équipes ont travaillé dur et à un rythme très intense pour sécuriser les termes d'une période d'implémentation limitée dans le temps, qui donne de la certitude aux entreprises et aux citoyens", a-t-il dit. 

Il a confirmé que le Royaume-Uni aura la possibilité de conclure de nouveaux accords de libre-échange pendant la période de transition, qui entreront en vigueur quand la période de transition prendra fin. 

Vendredi prochain, les dirigeants européens devraient approuver l'accord sur la transition et le transférer au parlement européen pour qu'il soit juridiquement approuvé. 

Cette annonce a fait monter la livre de presque 1%. La livre sterling est montée à 1,4089 face au dollar, son plus haut niveau depuis plus d'un mois. 

Version originale: Thomas Colson et Adam Payne/Business Insider UK

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Vladimir Poutine est l'un des hommes les plus riches au monde — voici comment le président russe aurait amassé 200 Mds$

VIDEO: Les assistants audio sauvegardent tout ce que vous leur demandez — voici comment retrouver votre historique et le supprimer

Nouveau ! Découvrez BI Intelligence Profitez dès maintenant de notre offre de lancement ›

Contenu Sponsorisé

Comment les constructeurs informatiques répondent aux besoins liés au travail nomade

  1. Gwen

    "les termes générales" sérieusement il faut retourner à l’école de journalisme pour apprendre la grammaire.

Laisser un commentaire

Copyright © 2016 Business Insider Inc. Tous droits réservés. Conditions d'utilisations | Charte de protection des données | Publicité

Editions Internationales US UK DE FR AUS ID IN MY SG PL SE NL