Paramount Pictures / Metropolitan Film Export 

Quand il s'agit de repérer une arnaque, Jordan Belfort est imbattable, paraît-il.

Il faut dire que cet ancien courtier a été condamné en 1999 à deux ans de prison pour s'être enrichi sur le dos de ses propres clients. Celui qui a inspiré le personnage du "Loup de Wall Street" joué par Leonardo DiCaprio, ne manque ainsi pas une occasion de s'en prendre au Bitcoin.

Après avoir qualifié en octobre les levées de fonds en cryptomonnaies "de plus grosse arnaque de l'histoire", il a déclaré fin juin dans une vidéo publiée sur YouTube que sa valeur était uniquement basée sur la "théorie du plus imbécile". C'est-à-dire que la progression du cours s'expliquerait par le fait qu'il y a toujours quelqu’un de plus stupide pour payer plus cher. "Je connais ça mieux que quiconque dans le monde, je n'en suis pas fier mais c'est la vérité", souligne Jordan Belfort.

"Le Bitcoin n'a pas de valeur fondamentale, l'ensemble du modèle est bâti sur la prochaine personne susceptible d'en acheter et la suivante", rajoute-t-il. Jordan Belfort poursuit:

"Vendez tout si vous ne voulez pas perdre tout votre argent, il y a de fortes chances qu'un krach se produise. Et quand ça s'effondre vraiment, vous ne pouvez plus revendre vos actifs car il n’y a plus de liquidité sur le marché."

Ce constat cinglant est à ranger dans la même catégorie que les déclarations du milliardaire Warren Buffett en mai dernier. Selon lui, le nitcoin est "de la mort-au-rat au carré" et la hausse de la crypto-monnaie repose avant tout sur des fantasmes. "Cela alimente la hausse du cours, cela attire de nouveaux acheteurs. Si vous n'y comprenez rien, vous êtes d'autant plus enthousiaste. Les gens aiment spéculer, ils aiment parier."

>> À lire aussi - Cours du Bitcoin : comment savoir si le plus dur est passé ?

Valeur fondamentale

Le débat sur la valeur fondamentale du Bitcoin agite de nombreuses communautés et n’a jamais été réellement tranché. A Capital, l’économiste Alexandre Delaigue explique qu'"elle est égale à zéro et que son cours est uniquement alimentée par des investisseurs qui n’en achètent que pour les revendre plus cher." Une interprétation qu'il réserve également à l'or ("la plus grosse bulle de l’histoire") à un détail près: si l'or perd sa valeur, on peut quand même s'en servir pour faire des bijoux. Si demain le Bitcoin tombe à zéro, on ne lui trouvera pas d'autre utilité.

D’autres rappellent que sa fonction est de réaliser des paiements sans l'intervention d’un tiers de confiance. La valeur fondamentale du Bitcoin (ou plutôt de son protocole) est ainsi profondément liée à la confiance que les citoyens confèrent dans leurs institutions financières. À Chypre, par exemple, de nombreux épargnants se sont tournés vers la crypto-monnaie pour contourner le contrôle des capitaux en vigueur pendant la crise économique entre 2013 et 2015.

>> À lire aussi - Plongée au coeur de BitConnect, l’un des plus grand scandales de l’histoire des cryptomonnaies

>> À lire aussi - Une solution clé en main pour aider les grandes entreprises à acquérir des crypto-monnaies

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Voici les 9 plus gros piratages de plateformes de crypto-monnaies — à ce jour

VIDEO: Les millennials sont une menace pour les employés de fast-food — voici pourquoi