Malgré le triste état dans lequel se trouve le monde aujourd'hui et ce préjugé qui veut que la génération des millenials soit égoïste et apathique, la génération des 18-35 ans se soucie énormément des problèmes dans le monde, et est décidée à les traiter.

Ainsi, 70% des millenials estiment avoir de nombreuses opportunités qui leur tendent les bras. Et 50% considère qu'ils peuvent significativement contribuer aux décisions prises dans leur pays.

Ces observations viennent du sondage annuel Global Shapers réalisé par le Forum économique mondial (WEF), qui a sondé plus de 26 000 millenials de 181 pays pour évaluer leurs priorités, préoccupations et attitudes à travers le monde.

Une partie de l'étude demandait aux répondants de citer les trois problèmes les plus graves auxquels le monde est confronté aujourd'hui.

Pour la deuxième année consécutive, les millenials sont le plus préoccupés par le changement climatique, suivi des guerres à grande échelle et des conflits religieux.

Sondés sur qui devrait être chargé de régler ces problèmes, les millenials répondent que cette responsabilité incombe aux organisations internationales et à eux-mêmes.

Voici les 10 problèmes les plus préoccupants dans le monde, aux yeux de la génération des 18-35 ans.

10. Manque d'opportunités économiques et chômage (14,2%)

Job-seekers rest on a bench at a job fair held for graduates in Tokyo November 15, 2008. REUTERS/Yuriko Nakao/File Photo GLOBAL BUSINESS WEEK AHEAD - SEARCH "GLOBAL BUSINESS AUG 29" FOR ALL IMAGES?

Des chercheurs d'emploi se reposent pendant un salon de l'emploi pour jeunes diplômés à Tokyo. Yuriko Nakao/Reuters

Environ 22% des millenials en Afrique sub-saharienne redoutent le chômage et l'absence d'opportunités économiques dans le monde, contre 8,3% des Eurasiatiques.

9. Sécurité alimentaire et hydrique (15,1%)

Une jeune fille porte un bidon d'eau, dans la ville de Jarablus, à la frontière turco-syrienne, 31 août 2016. ©REUTERS/Umit Bektas

Une jeune fille porte un bidon d'eau, dans la ville de Jarablus, à la frontière turco-syrienne, 31 août 2016. REUTERS/Umit Bektas

Les millenials en Amérique du Nord sont les plus inquiets (27,3%) par la pénurie mondiale d'eau et de nourriture, suivis par 21,5% des millenials d'Europe et 11% à la fois en Amérique Latine/Caraïbes et en Afrique subsaharienne.

8. Instabilité politique et manque de liberté politique (15,5%)

Un manifestant est arrêté pendant un rassemblement éxigeant un référendum pour demettre le président du Venezuela Nicolas Maduro à Caracas, Venezuela, 1er September 2016. ©REUTERS/Marco Bello

Un manifestant est arrêté pendant un rassemblement exigeant un référendum pour démettre le président du Venezuela Nicolas Maduro à Caracas, Venezuela, 1er September 2016. REUTERS/Marco Bello

Environ 19% des millenials en Asie Pacifique sont préoccupés par l'absence de liberté politique et de stabilité dans le monde, suivis de 18,9% des millenials eurasiatiques.

7. Manque d'éducation (16,5%)

Des élèves réfugiées reçoivent leurs manuels le jour de la rentrée, dans une école de l'UNRWA dans un camp de réfugiés Palestiniens à Amman, Jordanie, 1er September 1, 2016. ©REUTERS/Muhammad Hamed

Des élèves reçoivent leurs manuels le jour de la rentrée, à l'école de l'UNRWA dans un camp de réfugiés Palestiniens à Amman, Jordanie, 1er Septembre 2016. REUTERS/Muhammad Hamed

Les millenials en Amérique du Nord (21,8%) sont les plus préoccupés par le manque d'éducation à travers le monde, suivi par un nombre égal (19,7%) de millenials en Europe et Eurasie. En parallèle, seuls 7% des millenials d'Afrique subsaharienne sont préoccupés par le manque d'éducation.

6. Sécurité et bien-être (18,1%)

Retransmission d'un match de hockey à HelsinkiWikimedia Commons

Retransmission d'un match de hockey à Helsinki. La Finlande est un des pays les plus heureux dans le monde, d'après le World Happiness Report. Wikimedia Commons

Les millenials d'Afrique subsaharienne (24,6%) et du Moyen Orient / Afrique du Nord (23,4%) sont les plus préoccupés par les questions de sécurité et de bien-être à travers le monde, tandis que ceux d'Amérique latine / des Caraïbes sont les moins inquiets (12,8%).

5. Responsabilité et transparence des gouvernements, corruption (21,7%)

Temer, Brésil,

Manifestation contre le président brésilien Michel Temer à Sao Paulo, au Brésil, le 11 septembre 2016. Des soupçons de corruption pèsent sur de nombreux dirigeants.  REUTERS/Fernando Donasci

Environ 32% des millenials d'Afrique subsaharienne sont préoccupés par les questions de gouvernance - c'est le taux le plus élevé de toutes les régions. Ils sont suivis des millenials d'Amérique Latine / Caraïbes (27%) et du Moyen Orient / Afrique du Nord (23,2%).

4. Pauvreté (31,1%)

Les millenials d'Amérique Latine et des Caraïbes sont les plus préoccupés par la pauvreté (40,4%), suivi des millenials d'Amérique du Nord (33,9%) et d'Afrique subsaharienne (33,6%).

3. Conflits religieux (33,8%)

Des combattantes yezidies.Kurdishstruggle/Flickr

Des combattantes yezidies. Kurdishstruggle/Flickr

De nombreux millenials dans le monde sont profondément inquiets par les conflits religieux, surtout au Moyen Orient / Afrique du Nord (45,1%), en Asie du Sud (44,1%), Eurasie (41,8%) et en Europe (38,8%).

2. Conflits généralisés et guerres (38,5%)

Un membre des forces de sécurité irakiennes passe à côté du drapeau de Daech peint sur un mur à Shirqat, en Irak. ©REUTERS

Un membre des forces de sécurité irakiennes passe à côté du drapeau de Daech peint sur un mur à Shirqat, en Irak. REUTERS

D'après le sondage du WEF, les millenials d'Eurasie (54,3%) et du Moyen Orient / Afrique du Nord (50,3%) sont les plus préoccupés par les conflits globaux.

1. Changement climatique et destruction des ressources naturelles (45,2%)

Le président américain Barack Obama s'exprime au parc national de Yosemite, en Californie. ©REUTERS/Joshua Roberts

Le président américain Barack Obama s'exprime au parc national de Yosemite, en Californie. REUTERS/Joshua Roberts

Les millenials d'Amérique Latine et des Caraïbes (51,8%) ains que d'Asie du Sud (49,3%) sont les préoccupés par le réchauffement de la planète et le changement climatique.
Version originale : Tanza Loudenback / Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !