32 des facteurs les plus susceptibles de causer le cancer selon la science

Elaine Thompson/AP

Le cancer est la première cause de décès en France, suivi par les maladies cardiovasculaires.

Il affecte fondamentalement la manière dont se développent et se divisent nos cellules, les modifiant de manière perverse. Tous les cancers sont le résultat d'une succession de mutations génétiques dans notre ADN. Cette affreuse et affaiblissante catégorie de maladies se propage dans le corps comme l'invasion d'une armée, à mesure que les cellules toxiques se développent sans relâche et deviennent des tumeurs ingérables. 

Certains cancers sont hors de contrôle, déterminés par des anomalies génétiques et des prédispositions transmises de génération en génération, ou déclenchés par des altérations génétiques que nous subissons au cours de notre vie.

Mais on sait aussi que respirer certaines substances, manger certaines choses ou même utiliser certains plastiques augmentent le risque de développer certains cancers mortels.

Voici quelques cancérigènes connus ainsi que certaines éléments que les scientifiques considèrent comme les principaux suspects:

Le sucre

Les scientifiques savent maintenant que manger trop de sucreries ne provoque pas que du diabète, mais endommage fortement vos cellules et augmente le risque de développer un cancer.

Et ce n'est pas tout.

Les nouvelles recherches suggèrent que le sucre pourrait entretenir le développement des cellules dans le corps— parce que le cancer adore utiliser le sucre comme carburant.

"La consommation hyperactive de sucre par les cellules cancéreuses, le développement, stimulé en permanence, et l'aggravation du cancer forment un cercle vicieux," a dit Johan Thevelein, un biologiste moléculaire belge, en octobre, après la parution de son étude.

Les scientifiques disent qu'une recherche révolutionnaire nous donne une meilleure compréhension de l'interaction entre le sucre et le cancer, et que cela pourrait un jour aider à créer des stratégies de régimes ciblées pour les patients.

Les aliments "transformés"

Toute nourriture emballée dans un plastique plissé est industriellement scellée, et censée durer des mois sans s'abîmer.

Des scientifiques français ont récemment trouvé un lien entre la consommation d'aliments dits transformés et le développement du cancer.

Ils ne savent pas avec certitude si le problème vient des conservateurs ajoutés, de l'emballage plastique,ou d'une combinaison des deux. Et comme leur étude est corrélative, il est possible qu'il y ait d'autres facteurs en jeu.

Fumer

Même si l'industrie du tabac a essayé de le cacher, nous savons depuis des années que la fumée de tabac contient au moins 70 substances chimiques cancérogènes.

Et les fumeurs ne sont pas les seuls à être touchés— les personnes qui inhalent passivement la fumée peuvent développer des formes de cancer et en mourir aussi.

Les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies disent que: "Les non fumeurs qui sont passivement exposés à la fumée à la maison ou au travail augmentent leur risque de développer un cancer des poumons de 20 à 30%".

Les personnes qui mâchent leur tabac augmentent également leurs risques.

Les séances d'UV et l'exposition au soleil sans protection

Selon la Fondation des cancers de la peau, les personnes qui font des séances d'UV avant 35 ans augmentent de 75% leurs risques de développer des mélanomes.

Le vrai soleil peut aussi vous agresser, donc porter des vêtements pour se protéger, mettre de la crème solaire, et rester à l'ombre sont d'excellentes idées si vous comptez rester au soleil plus d'un quart d'heure.

Les substances chimiques toxiques au travail

Getty Images/Cindy Ord

Certaines personnes travaillent avec des substances cancérigènes au quotidien.

Voici les différents métiers qui présentent un risque de travailler avec des substances cancérigènes:

  • Les travailleurs exposés à l'aluminium;
  • Les peintres;
  • Les ouvriers qui goudronnent, et sont exposés au benzène, qui est cancérigène;
  • Les travailleurs du caoutchouc;
  • Les coiffeurs, qui font des teintures tous les jours;
  • Les employées des salons de manucure, qui respirent des émanations toxiques;

Le travail de nuit

AP Photo

Le Centre international de recherche sur le cancer a classifié le travail de nuit comme un agent "probablement cancérigène" en 2007. Les scientifiques pensent que travailler de nuit, et travailler plusieurs heures dans l'obscurité, peut bouleverser l'équilibre naturel de votre corps, votre rythme circadien et vos cycles sommeil-réveil.

Les centres pour le contrôle et la prévention des maladies ont une liste exhaustive des risques de cancer qui sont dus au travail.

L'arsenic

L'arsenic, une partie naturelle de la croûte terrestre, est toxique sous sa forme inorganique. On le trouve souvent dans de l'eau contaminée, au Bangladesh par exemple, ou à des endroits où le système d'irrigation agricole utilise de l'eau avec un fort taux d'arsenic.

Selon l'Organisation mondiale de la santé, au moins 140 millions de personnes dans 50 pays boivent de l'eau hautement contaminée à l'arsenic.

Il s'agit aussi d'un des agents cancérogènes du tabac.

La viande carbonisée et grillée sur une flamme nue

Les viandes cuites sur le grill peuvent être tendre et bonnes mais elles augmentent aussi probablement votre risque de développer un cancer. En effet, les viandes musculaires contiennent des amines hétérocycliques, ou HCA, et des hydrocarbures aromatiques polycycliques, ou HAP.

Selon l'Institut national du cancer (États-Unis), quand des aliments comme le boeuf, la volaille ou le poisson sont cuits à feu vif ou frits à haute température, les matières grasses et le jus qu'elles rejettent dans le feu provoquent des flammes, avec des substances chimiques qui pénètrent ces aliments.

Les scientifiques ne sont pas convaincus que ces substances chimiques soient cancérigènes mais lors de leurs tests en laboratoire, ils ont découvert que ces substances modifiaient l'ADN de manière à augmenter les risques de cancer.

Le charbon

Depuis des années, les mineurs de charbon présentent des taux plus élevés de cancer des poumons, de la vessie et de l'estomac. Les statistiques sont suffisantes pour dire que travailler avec la gazéification du charbon ou inhaler la poussière de charbon provoque le cancer.

L'alcool

Une consommation régulière d'alcool fort peut élever votre risque de développer différents cancers, celui de la gorge, du foie, du sein ou encore du colon.

Selon l'Institut national du cancer, "le risque de développer un cancer augmente avec la quantité d'alcool que boit une personne".

Une nouvelle analyse, sur environ 600.000 consommateurs d'alcool dans 19 pays à revenu élevé, a révélé que boire beaucoup d'alcool a un impact sur le développement de toutes les formes de cancer dans l'appareil digestif.

Les gaz d'échappement des moteurs diesel

Matt Cardy/Getty Images

Le carburant diesel présente plus de 30 composants qui pourraient causer le cancer, selon le Centre international de recherche sur le cancer.

La charcuterie, les poissons salés et tout aliment mariné

Les poissons salés, très appréciés en Chine, sont riches en nitrates et nitrites — connus pour être cancérigènes pour les animaux donc peut-être aussi pour les humains. Les composants chimiques peuvent endommager l'ADN et conduire à un cancer de la tête et du cou.

Selon Cancer Research UK, "les personnes qui sont originaires de Chine, ou qui ont des ancêtres chinois, et vivent au Royaume-Uni présentent des taux plus élevés de cancer du nasopharynx que les autres groupes ethniques," et cela pourrait être dû à leur alimentation. 

Manger beaucoup de nourriture marinée pourrait aussi augmenter votre risque d'avoir un cancer de l'estomac.

La fracturation hydraulique 

Wikimedia Commons/ Joshua Doubek

Les substances chimiques utilisées lors de l'exploitation du gaz de schiste pourraient être relâchées dans l'air et dans l'eau, avec des composants cancérogènes comme le benzène et le méthanol.

Les viandes transformées comme le jambon, le bacon et les saucisses

Pixnio

Selon l'OMS, les viandes transformées comme les hot dogs, le jambon, le bacon et les saucisses provoquent le cancer. C'est parce que les viandes sont traitées de manière à ce qu'elles soient conservées ou parfumées, elles sont salées, fermentées ou fumées.

Selon l'OMS, il est fort probable que toute forme de viande rouge soit reliée à une augmentation du risque du cancer colorectal, et il y a des preuves qui suggèrent que la viande rouge contribue également aux cancers du pancréas et de la prostate, mais on en est moins sûr.

Consommer l'équivalent d'un hot dog ou de deux tranches de bacon par jour augmente de 18% votre risque d'avoir un cancer colorectal.

L'amiante

L'amiante a été utilisée comme un matériau d'isolation pendant des années avec qu'on sache que sa poussière provoque le cancer des poumons.

Les produits qui contiennent de l'amiante sont complètement interdits en France, depuis 1997.

Le glyphosate, un herbicide utilisé par de nombreux fermiers

Vous avez sûrement entendu parlé son nom commercial : RoundUp de Monsanto.

Les scientifiques montrent le lien entre le pesticide, qui est massivement utilisé dans l'agriculture, et des taux plus élevés de lymphomes non hodgkiniens chez les agriculteurs.

Mais ils ne sont pas encore sûrs qu'il y ait assez de preuves que les potentielles traces de germes et d'annihilateurs d'herbes dans les aliments que nous mangeons soient nocives pour notre ADN.

La poussière de bois

Adam Berry / Stringer / Getty Images

Les scieurs et ébénistes, qui respirent des tonnes de poussières à force de couper et de façonner le bois de manière régulière, sont plus susceptibles de développer un cancer des fosses nasales et des sinus paranasaux qu'une personne moyenne.

La contraception et les œstrogènes

Les femmes qui ont leurs menstruations plus tôt ou qui sont ménopausées plus tard que la moyenne pourraient avoir des risques élevés de développement du cancer du sein parce qu'elles sont exposées à plus d'œstrogènes et de progestérone, fabriquées par les ovaires.

Les femmes qui entrent dans la ménopause et prennent un traitement œstro-progestatif combiné pour soulager leurs symptômes ont également plus de risque de développer un cancer du sein.

Prendre une pilule contraceptive pourrait aussi augmenter le risque de développer un cancer du col de l'utérus, bien qu'il y ait quelques preuves que la pilule contraceptive soit peu liée au risque de développer des cancers comme le cancer du col de l'utérus, le cancer colorectal ou encore le cancer de l'ovaire.

Certains virus

Attraper certains virus peut indirectement augmenter votre risque d'avoir un cancer. Car dans certaines situations, les virus déclenchent des changements dans les cellules qui peuvent contribuer au cancer.

Les CDC américains disent: "Parmi les virus liés au cancer il y a le papillomavirus (HPV), qui provoque le cancer du col de l'utérus, les hépatites B et C qui peuvent causer un cancer du foie, le virus d'Epstein-Barr (mononucléose) qui peut causer un type de lymphome, ainsi que la bactérie Helicobacter pylori qui peut provoquer un cancer de l'estomac".

Votre famille

Certains risques de cancer sont hérités d'une génération à une autre. les mutations génétiques jouent un rôle clé dans environ 5 à 10% de tous les cancers.

"Les mutations génétiques qui aident le cancer peuvent être héritées de nos parents si les changements sont présents dans les cellules germinales. qui sont les cellules reprodutrices", dit l'institut national du cancer américain

Par exemple, certains cancers du sein sont le résultat de mutations des gènes BRCA1 et BRCA2.

L'obésité

Xinhua

L'obésité peut vous mettre dans une situation à haut risque de développement de plusieurs types de cancers, comme le cancer du sein, le cancer colorectal, le cancer de l'œsophage, le cancer du rein et celui du pancréas.

Mais il y a des choses que vous pouvez faire pour réduire ces risques. La prévention consiste à manger sainement et à faire suffisamment d'activité physique, ce qui non seulement aide les gens à avoir un poids sain et à réduire les risques de développer certains cancers mais ce qui peut aussi prévenir la dépression et améliorer votre humeur.

Le formaldéhyde

Lego

Les scientifiques savent depuis des années que le formaldéhyde peut provoquer le cancer du nez chez les rats.

L'agent conservateur et désinfectant est utilisé dans certaines colles et produits de constructions, et selon le Centre international de recherche sur le cancer, cela pourrait provoquer le cancer chez les humains aussi.

Les implants

Implants mammaires, Spencer Platt/Getty

Implanter des objets étrangers dans votre corps comme des implants mammaires en silicone (ou autre implants céramiques ou métalliques) pourrait également provoquer un cancer, selon le Centre international de recherche sur le cancer.

Mais la Mayo Clinic (fédération hospitalo-universitaire et de recherche américaine) dit que la découverte n'est pas une raison d'appeler votre chirurgien en urgence pour le moment.

"Une étude récente des cas documentés de BIA-ALCL (lymphome anaplasique à grandes cellules associé à un implant mammaire) aux États-Unis, entre 1996 et 2015, a déterminé que l'incidence de BIA-ALCL était de deux sur un million de femmes ayant un implant mammaire texturé," selon la Mayo Clinic.

La pollution de l'air

Le brouillard de pollution —et les particules qu'il contient— peuvent aussi mener au cancer.

La suie n'est généralement pas agréable. À Londres, les gens ont commencé à remarquer que de nombreux ramoneurs ont développé un cancer du scrotum dans les années 70, et d'autres études ont établi un lien entre le travail éreintant de cheminée et des taux de cancer plus élevés.

L'inhalation de la suie a aussi été liée aux cancers des poumons, de l'œsophage et de la vessie.

Les lieux de catastrophes

Des personnes qui fuient l'effondrement du World Trade Center, le mardi 11 septembre 2011, à New York.AP Photo/Suzanne Plunket

Respirer un air infusé aux fumées toxiques pendant des années peut également vous donner un cancer.

Les scientifiques ont examiné les pompiers de New-York, les employés, et les étudiants qui sont allés à Manhattan les jours et les semaines suivant les attentats du 11 septembre et ils ont conclu qu'ils avaient plus de 70 types de cancer différents, comme le cancer du sein, du cou, du colon ou des poumons.

Idem pour les personnes qui vivaient à proximité du site de la catastrophe nucléaire de Tchernobyl en Ukraine, en 1986. Ils ont un taux supérieur à la normal de cancers des poumons et de la thyroïde, et de leucémies.

La silice

Un garçon perce de la roche avec une foreuse pneumatique près d'un chantier en Birmanie. REUTERS/Soe Zeya Tun

La silice est un minéral naturel qu'on trouve dans le sable, la roche et le béton. Quand les ouvriers de chantiers et les mineurs respirent des particules de silice en coupant, sciant ou en forant de la pierre, leur risque de développer un cancer des poumons peut augmenter.

Les radiations

Reuters/Brian Snyder

Nous savons que les rayons x et les rayons gamma provoquent le cancer. Nous pouvons aussi l'avoir à cause des rayons solaires UV.

Mais un rendez-vous chez le médecin ne va pas vous donner le cancer.

Le lien entre les rayonnements et les risques de cancer à tendance à apparaître dans les examens de personnes qui ont été exposées à des hautes doses de radiations, comme ceux qui ont été touchés par la catastrophe nucléaire de Tchernobyl et les personnes atteintes du cancer, dont le traitement est souvent composé d'une haute dose de radiations.

Cependant, l'American Cancer Society met en garde: "il n'y a pas de seuil en dessous duquel ces radiations sont considérées totalement inoffensives".

Une inflammation chronique, sur le long-terme, qui endommage l'ADN

Les inflammations chroniques, qui viennent par exemple de longues infections, de maladies intestinales ou de l'obésité, peuvent endommager l'ADN d'une personne et conduire à des taux plus élevés de cancer.

Certains plastiques

Certains plastiques peuvent être dangereux, surtout lorsqu'ils sont en contact avec des substances chimiques au travers de rayures ou de fissures d'un conteneur.

Le bisphénol A est un œstrogène synthétique qui a été utilisé dans de nombreux plastiques et résines depuis les années 60. Les résines contenant du bisphénol A étaient très utilisées comme revêtement intérieur des boîtes de conserve ou autre produit d'étanchéité, et les plastiques polycarbonates, qui contiennent du bisphénol A, sont les bouteilles en plastique et les récipients de nourriture.

Le bisphénol A se trouve aussi sur le côté brillant des tickets de caisse pour fixer l'encre.

Alors que de nombreux fabricants de plastique ont commencé à mettre le label "Sans Bisphénol A" sur leurs produits, ils contiennent encore beaucoup de choses qui peuvent causer des cancers du sein ou de la prostate.

Avoir des relations intimes avant d'avoir été vacciné contre le papillomavirus (HPV)

Le papillomavirus fait partie de la famille des virus sexuellement transmissibles, et, comme cela a été mentionné plus haut, il peut causer le cancer. Les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies considèrent que plus de 40 types de ce virus peuvent être transmis par contact sexuel.

De nombreuses formes du virus s'éliminent spontanément et sont inoffensives, mais d'autres peuvent provoquer le cancer du cou, du pénis, du vagin et de l'anus. Même l'utilisation d'un préservatif ne garantit pas la protection contre le papillomavirus. Les CDC recommandent à tous les jeunes femmes et jeunes hommes de se faire vacciner contre le papillomavirus, idéalement avant leur première relation sexuelle.

Dans de rares cas, un baiser

REUTERS/Brian Snyder

Environ 98% d'entre nous contracteront le virus de mononucléose, potentiellement cancérigène, à l'âge adulte, soit en embrassant une personne qui a le virus, soit en partageant de la nourriture ou une boisson, où en étant près d'une personne qui a le virus, alors qu'elle éternue ou tousse.

Ce virus d'Epstein-Barr est relativement inoffensif pour la plupart d'entre nous, mais dans certains cas, l'herpès conduit à plus de risques d'avoir des cancers du nez ou de l'estomac et des lymphomes.

L'acrylamide

Le brunissement de certains aliments lorsqu'ils sont cuits à haute température — comme le pain, le café, ou les frites — produit un composant chimique appelé acrylamide.

Ce processus naturel s'appelle la réaction Maillard.

Si la quantité d'acrylamide contenue dans une tasse de café chaud ou dans un cookie moelleux ne va probablement pas vous tuer — c'est considéré dangereux en grosses quantités (et c'est aussi l'une des substances chimiques qu'inhalent les fumeurs) — on n'a quand même aucune preuve que le brunissement est inoffensif.

Début mai 2018, un juge californien a décidé l'obligation pourque les vendeurs de café d'inclure des indications mettant en garde les clients contre les possibles risques de cancer provoqué par l'acrylamide présent dans le café. L'acrylamide est seulement une des 1.000 substances chimiques figurant sur la liste des composés potentiellement cancérigènes établie par l'état de Californie.

Selon la loi californienne, il y a des mises en garde contre les potentiels cancérigènes, et cela va des parkings au fauteuil du dentiste.

S'il est vrai que ce que nous mangeons, les endroits où nous allons et ce que nous respirons chaque jour peuvent contribuer à nos chances de développer certains types de cancer, il est important de se rappeler que cette catégorie des maladies affaiblissantes et mortelles n'est pas encore bien maîtrisée. Les scientifiques sont toujours à la recherche de traitements contre le cancer.

Version originale: Hilary Brueck/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Les 24 villes européennes avec la meilleure qualité de vie

VIDEO: Les chambres de cet hôtel sont décorées comme dans Harry Potter — vous y accédez par une bibliothèque secrète

Nouveau ! Découvrez BI Intelligence Profitez dès maintenant de notre offre de lancement ›

Contenu Sponsorisé

Intelligence artificielle: pourquoi l'éthique est un enjeu clé

  1. Hannibal42

    Le polysorbate 80 ou l'aluminium hydroxyphosphate sulfate dans le gardasil par exemple, ne sont pas évoqués dans l'article. Ils devraient l'être pourtant.

  2. Voila qui est de plus en plus inquiétant. Je ne peux que m'étonner le fameux E171, que l'on trouve parmi les coloris dans les bonbons et que la Ministre de la Santé accepte que cela soit donné à de jeunes enfants.
    Tout comme les substances cancérigènes de plus en plus nombreuses que l'on retrouve dans le Tabac ! Combien de morts cela provoque t il sans que l'Etat n'ait honte de laisser vendre de la MORT !!!
    Marie51

Laisser un commentaire