Snappables de Snapchat. YouTube/Snapchat

Le fonds de capital-risque Lightspeed Venture Partners a levé 1,8 milliard de dollars pour investir dans des startups, qui vont des crypto-monnaies aux produits de beauté.

Le fonds espère tirer partie de sa série de paris lucratifs dans des sociétés comme Snap Inc, ont déclaré ses associés à Reuters.

Lightspeed Venture Partners a historiquement été un fonds d'amorçage et fut le premier investisseur extérieur de Snap — qui détient l'app de messagerie Snapchat.

Environ 1,05 milliard de dollars de l'opération seront affectés à un fonds distinct pour investir dans des entreprises plus matures, ont indiqué les associés à Reuters. Le montant en dollars représente plus du double de la taille de son précédent fonds de croissance. Lightspeed envisage une expansion commerciale en Asie du Sud-Est et souhaite investir dans plusieurs secteurs très distincts — des crypto-monnaies à la cosmétique en passant par la biotechnologie et les nouveaux services de streaming TV.

Cette opération est symbolique de la course à l'argent dans laquelle sont lancés les fonds de capital-risque dans le monde, concurrencés de surcroît par des fonds souverains comme ceux de la Chine ou du Qatar qui brassent des centaines de milliards de dollars.

L'un des plus actifs depuis un an Vision Fund de SoftBank, doté de plus de 93 milliards de dollars. Il a investi des sommes colossales dans des entreprises telles que WeWork et Uber. Le fonds détient souvent une participation importante et peut racheter des investisseurs existants.

Comme les startups s'appuient davantage sur le capital-risque plutôt que sur la bourse pour se financer, des fonds comme Lightspeed doivent investir à plusieurs reprises pendant des années si elles veulent conserver une participation suffisamment importante. 

"Cette tendance n'a fait qu'augmenter au fil du temps et, par conséquent, nos fonds ont également augmenté au fil du temps", a déclaré Jeremy Liew, un partner de Lightspeed.

Les entreprises les plus matures sont moins susceptibles de faire faillite, mais sont également moins susceptibles de fournir des rendements extraordinaires, a-t-il ajouté.

Scale Venture Partners, une entreprise de la Silicon Valley, a également annoncé ce mardi un nouveau fonds de 400 millions de dollars, plus petit que certains de ses pairs, mais toujours environ 20% plus important que son précédent fonds. Le partner Alex Niehenke a déclaré qu'il était sceptique à l'égard des "fonds massifs, massifs" que des rivaux avaient levés. "Ils commencent à signer des chèques plus importants, et à dire aux entrepreneurs de prendre plus d'argent qu'ils n'en ont besoin", a-t-il dit.

Un investissement de "500 millions de dollars, soit un milliard de dollars, peut être une stratégie gagnante", a déclaré Ravi Mhatre, associé chez Lightspeed. "Mais ça ne remplacera la construction d'une entreprise durable."

Selon un rapport publié mardi par la société de données PitchBook Inc., les sociétés de capital-risque américaines ont levé plus de 20 milliards de dollars au cours de la première moitié de l'année dans 157 fonds. A titre de comparaison, 157 fonds ont levé 18 milliards de dollars pour l'ensemble de l'année 2004, selon les plus anciennes données de Pitchbook disponibles.

La taille moyenne des fonds de capital-risque a augmenté d'environ 20% par rapport à 2004.

Les entreprises soutenues par Lightspeed ont réalisé 17 introductions en bourse au cours des cinq dernières années, dont environ la moitié depuis 2017, notamment l'application de messagerie Snap. Lightspeed a également touché de l'argent lorsque Cisco Systems Inc a acquis AppDynamics Inc et que Salesforce.com Inc a acheté MuleSoft pour plusieurs milliards de dollars.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Les startup fondées ou cofondées par des femmes lèvent moins d'argent — mais elles génèrent plus de revenus

VIDEO: Des scientifiques ont découvert une 'ville' sous-marine peuplée de pieuvres — voici Octlantis