Ex Machina / DNA Films

Ex Machina / DNA Films

En matière de lecture sur les lèvres, l'intelligence artificielle a battu l'humain à plate couture. 

Ce sont les résultats d'une étude publiée le 16 novembre 2016 par des chercheurs de Google DeepMind — l'entreprise de recherche sur l'intelligence artificielle du géant américain — en partenariat avec les chercheurs de l'université d'Oxford.

Comme l'a relevé TechRepublic, les chercheurs ont créé un outil d'intelligence artificielle appelé "Watch, Listen, Attend and Spell" (WLAS). Ils l'ont entraîné à lire sur les lèvres en le "nourrissant" de près de 5000 heures de différentes émissions de la BBC enregistrées entre 2010 et 2016. En tout, elles contenaient 118 000 phrases différentes.

Ils l'ont ensuite montré 200 vidéos à un professionnel de la lecture sur les lèvres afin de comparer leur niveau de réussite. Le résultat est sans appel :

"Le professionnel était capable de déchiffrer correctement moins d'un quart des mots. Ce qui est cohérent avec les études précédentes sur la précision de lecture sur les lèvres. En comparaison, le modèle WAS ("Watch, Attend, Spell") était capable de trouver la moitié des mots."

Les conséquences de cette avancée sont nombreuses, comme le souligne The Verge. Les chercheurs expliquent en effet que cette IA pourrait aider les sourds et malentendants à mieux suivre des conversations, sous-titrer des films muets ou "contrôler des assistants numériques comme Siri ou Alexa en plus en articulant silencieusement face caméra."

Evidemment, cet outil pose aussi des questions en terme de surveillance et de vie privée.  Mais Yannis Assael, qui fait partie du laboratoire d'intelligence artificielle d'Oxford, a expliqué début novembre à The Verge que les outils sur lesquels il travaille sont loin d'être assez évolués pour servir en matière de surveillance poussée.

Pour que l'IA puisse bien lire sur les lèvres, il faut en effet que la langue du sujet soit visible, et donc que la vidéo analysée soit de très bonne qualité — bien loin des images que produisent, par exemple, des caméras de surveillance.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : On a testé la vidéo de 3 secondes qui fait crasher n'importe quel iPhone ou iPad