Le cabinet britannique Quacquarelli Symonds a dévoilé, mercredi 6 juin 2018, son classement 2019 des meilleures universités, repéré par Le Monde.

Pour établir ce palmarès, le cabinet britannique prend en compte six critères: le nombre de professeurs par rapport au nombre d'étudiants; le nombre de mentions dans les articles de recherche; le nombre d'étudiants internationaux par rapport au nombre total d'étudiants; la réputation parmi les universitaires et enfin la réputation qu'elles ont auprès de 42.000 entreprises à travers le monde. 

Au niveau mondial, les quatre premières du classement sont des universités américaines, avec le Massachusetts Institute of Technology (MIT), en première position pour la 7ème année consécutive. Le podium est complété par l'université de Stanford et l'université de Harvard.

La France compte 35 universités et grandes écoles dans le classement de QS, et seulement trois figurent dans le top-100.

Voici les 23 universités européennes les plus réputées auprès des employeurs, selon le classement 2019 du cabinet Quacquarelli Symonds.

22 ex aequo. Université de Sheffield, Royaume-Uni — Elle grimpe de huit places au classement général. 

22 ex aequo. Sorbonne Université, France —C'est la première fois que ce regroupement d'universités est classé sous ce nom unique. Elle occupe la 75ème place au classement général. 

21. Université de Durham, Royaume-Uni — Elle grimpe à la 74ème place au classement général. 

20. Université de Glasgow, Royaume-Uni — Elle perd quatre places pour finir 69ème au classement général. 

19. Ecole Polytechnique, France — Elle chute de six places pour finir 65ème au classement général.

18. Université de Ruprecht-Karls de Heidelberg, Allemagne — Elle grimpe de quatre places au classement général pour finir 64ème. 

17. Université Ludwig-Maximilian de Munich, Allemagne — Elle grimpe de quatre places pour atteindre la 62ème place au classement général. 

16. Université technique de Munich, Allemagne — Elle grimpe pour atteindre la 61ème place au classement général.

REUTERS/Michaela Rehle/File Photo

15. Université d'Amsterdam, Pays-Bas — Elle gagne une place au classement général pour atteindre la 57ème place. 

REUTERS/Yves Herman

14. Université de Warwick, Royaume-Uni — Elle monte à la 54ème place au classement général. 

13. Université de technologie de Delft, Pays-Bas — Elle gagne deux rangs au classement général pour se retrouver à la 52ème place. 

12. Université de Bristol, Royaume-Uni — Elle perd sept places au classement général et se retrouve à la 51ème place. 

11. Université PSL pour 'Paris Sciences et Lettres', France — C'est la première fois que ce regroupement d'universités est classé sous ce nom unique. Elle occupe la 50ème place au classement général. 

10. London School of Economics and Political Science, Royaume-Uni — Elle perd trois places au classement général pour se retrouver à la 38ème place. 

Wikimedia Commons

9. King's College de Londres, Royaume-Uni — Elle chute de huit places au classement général pour se retrouver à la 31ème place.

8. Université de Manchester, Royaume-Uni — Elle grimpe de cinq rangs au classement général pour atteindre la 29ème place. 

7. Ecole Polytechnique fédérale de Lausanne, Suisse — Elle perd dix places au classement général et se retrouve à la 22ème place. 

6. Université d'Edimbourg, Royaume-Uni — Elle grimpe à la 18ème place au classement général.

5. University College London, Royaume-Uni — Elle chute de trois places au classement général pour se retrouver 10ème.

4. Imperial College London, Royaume-Uni — Elle conserve sa 8ème place au classement général.

3. Ecole Polytechnique fédérale de Zurich, Suisse — Elle progresse à la 7ème place au classement général. 

2. Université de Cambridge, Royaume-Uni — Elle perd une place au classement général et se retrouve 6ème. 

1. Université d'Oxford, Royaume-Uni — Elle gagne une place par rapport à l'année dernière et se retrouve 5ème au classement général.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Cette grande école estime que le système actuel favorise les dons de jeunes diplômés français par rapport aux Américains

VIDEO: Câlineur professionnel est un vrai métier — on a testé une séance de câlins