Mark Zuckerberg / Facebook / MSQRD

Mark Zuckerberg. Facebook/MSQRD

En 2016, le projet personnel du DG de Facebook Mark Zuckerberg a été de créer un assistant personnel intelligent à contrôle vocal pour la maison.

Maintenant qu'il a fini la première version de son propre Jarvis — comme dans Iron Man, il envisage d'ouvrir l'accès au code qu'il a écrit. 

Dans un long post Facebook publié ce lundi, Mark Zuckerberg décrit comment il a commencé à créer son majordome virtuel pour sa maison à San Francisco. Il a passé au total 100 heures à développer cet assistant, qui permet de contrôler l'éclairage, la musique, et même faire des toasts avec un grille-pain modifié datant des années 50. 

"De certaines manières, ce challenge était plus facile que prévu", selon le fondateur de Facebook. "En effet, mon défi concernant le running (je me suis lancé le défi de courir environ 587 kilomètres en 2016) m'a pris beaucoup plus du temps au total. Mais une chose a été plus compliquée que prévu: connecter et communiquer avec tous les différents systèmes de ma maison."

Voici les principales fonctionnalités de l'assistant personnel intelligent créé par Mark Zuckerberg: 

Contrôler ses principaux appareils, dont les éclairages et le grille-pain.

Facebook

Facebook

"Il est possible de contrôler certains des interrupteurs connectés qui vous permettent d'allumer et d'éteindre un appareil à distance", explique-t-il. "Mais souvent, ce n'est pas suffisant. Par exemple, une chose que j'ai apprise, c'est qu'il est difficile de trouver un grille-pain qui abaisse la grille du toaster où l'on met les tranches de pain quand l'appareil est éteint. Je me suis retrouvé avec un vieux grille-pain des années 50 et j'y ai installé un interrupteur connecté."

Jouer sa musique préférée ou celle de sa femme Priscilla, selon qui lui demande.

Mark Zuckerberg et Priscilla Chan. Mark Zuckerberg/Facebook

Mark Zuckerberg et Priscilla Chan. Mark Zuckerberg/Facebook

Mark Zuckerberg a entraîné son assistant pour reconnaître sa voix et celle de son épouse Priscilla Chan. L'assistant virtuel va mettre de la musique différente selon la personne qui le demande. Si l'ambiance ne convient pas, ils peuvent tout simplement dire "ce n'est pas léger, mets quelque chose de léger", et l'assistant corrigera lui-même. 

"Généralement, j'ai remarqué qu'on fait bien plus souvent des demandes ouvertes que des demandes spécifiques", écrit Mark Zuckerberg. "A ma connaissance, aucun produit actuellement sur le marché ne fait ça, et cela semble être une belle opportunité." 

Scanner le visage des invités et leur ouvrir la porte d'entrée.

Facebook

Facebook

Mark Zuckerberg a utilisé la technologie de reconnaissance faciale de Facebook pour scanner le visage des visiteurs grâce aux caméras situées à la porte d'entrée. 

Il explique: "J'ai mis en place un serveur simple, qui surveille en continu les caméras et procède en deux étapes. D'abord, il déclenche la détection faciale pour voir si quelqu'un est à portée de vue. Puis, s'il trouve un visage, il lance le processus de reconnaissance faciale pour identifier la personne. Une fois que la personne a été identifiée, il croise son nom avec une liste pour voir si j'attends cette personne. Si c'est bien le cas, il la laisse entrer et me prévient de son arrivée". 

Chatter avec lui via l'appli Messenger et une appli iPhone de reconnaissance vocale dédiée.

Facebook

Facebook

Mark Zuckerberg a créé son propre chat bot Messenger pour envoyer des ordres à son assistant via SMS (comme "allume les lumières de la chambre") et une autre appli indépendante pour lui donner des commandes vocales. 

A noter qu'il préfère interagir avec son assistant via chat bot. 

"Une chose qui m'a surpris concernant la façon dont je communiquais avec Jarvis est que quand j'ai le choix entre lui parler ou lui écrire un message, je lui envoie textos bien plus souvent que je ne l'aurais pensé. Ça s'explique par de nombreuses raisons, mais surtout parce que ça semble moins dérangeant pour les personnes autour de moi. Si je fais quelque chose qui les concerne, par exemple, mettre de la musique pou tout le monde, demander cela à voix haute semble normal, mais la plupart du temps, les SMS semblent bien plus appropriés". 

"De la même manière, quand Jarvis communique avec moi, je préfère recevoir ça par SMS que par voix. Parce que la voix peut perturber et les textos vous donnent la possibilité de regarder quand vous voulez. Même quand je parle à Jarvis, si j'utilise mon smartphone, je préfère lui envoyer un SMS ou afficher sa réponse."

Lui parler comme à un être humain et lui faire des blagues. 

Mark Zuckerberg avec sa fille Max and son chien appelé Beast. Facebook/Mark Zuckerberg

Mark Zuckerberg avec sa fille Max and son chien appelé Beast. Facebook/Mark Zuckerberg

Mark Zuckerberg voulait que son assistant ait un sens du l'humour, donc il l'a programmé.

"Au niveau psychologique, une fois que vous pouvez parler à un système, vous lui attribuez plus de profondeur émotionnelle qu'à un ordinateur avec lequel vous interagissez via SMS ou via une interface graphique", écrit-il. 

"Une observation intéressante est qu'à partir du moment où j'ai intégré une voix à Jarvis, je voulais aussi lui donner un sens de l'humour. En partie parce que maintenant il peut interagir avec Max [sa fille] et je voulais que ces interactions soient divertissantes pour elle, mais aussi parce que j'ai maintenant l'impression que Jarvis est présent avec nous. Je lui ai appris quelques jeux amusants. Par exemple Priscilla ou moi pouvons lui demander qui nous devrions aller chatouiller et il nous dira au hasard d'aller chatouiller Max ou Beast [son chien]. Je me suis aussi amusé à intégrer des réponses classiques comme "Je suis désolé Priscilla, j'ai peur de ne pas pouvoir."

L'assistant qu'il a mis au point est désormais bien trop personnalisé pour sa famille et sa maison. Mark Zuckerberg envisage donc d'en créer une autre version et de la rendre accessible ou d'en faire "la base pour fabriquer un nouveau produit."

Facebook

Facebook

Dans le post dans lequel il explique comme Jarvis fonctionne, Mark Zuckerberg écrit qu'"au fil du temps, il serait intéressant de trouver des moyens de le rendre accessible pour tout le monde."

"J'envisageais de mettre mon code en open source, mais il est actuellement tellement propre à ma maison, mes appareils et à la configuration de mon réseau. Si je devais mettre au point une couche qui isole la partie domotique, je pourrais le rendre accessible. Ou, bien sûr, cela pourrait être une très bonne base pour fabriquer un nouveau produit."

L'acteur Robert Downey Jr. (qui joue le personnage d'Iron Man) a récemment dit qu'il voulait prêter sa voix pour le Jarvis de Zuckerberg, mais le fondateur de Facebook a en fait choisi quelqu'un d'autre.  

the-actor-robert-downey-jr-who-plays-iron-man-recently-said-he-wants-to-be-the-voice-of-zuckerbergs-jarvis-but-the-facebook-founder-has-yet-to-disclose-the-voice-behind-his-assistant

"Demain, je vais publier quelques vidéos amusantes que Priscilla et moi avons faites avec Jarvis, et vous pourrez entendre quelle voix j'ai choisie", a écrit Mark Zuckerberg dans un autre post publié ce lundi.

Aujourd'hui, Mark Zuckerberg a publié une vidéo sur Facebook dans laquelle on l'entend interagir avec Jarvis. Et c'est l'acteur Morgan Freeman qui incarne la voix de l'assistant virtuel créé par le fondateur de Facebook.

Version originale: Alex Heath/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : L'homme qui façonne la personnalité de Cortana expose la limite que l'intelligence artificielle ne peut pas franchir