Mathilde Collin et Laurent Perrin, cofondateurs de Front. Front

Front est une application professionnelle qui permet de gérer plus efficacement les messageries partagées des salariés. Créée en 2013 par les Français Mathilde Collin et Laurent Perrin, Front a son siège aux Etats-Unis, à San Francisco.

Il y a quelques semaines, la startup a levé 66 millions de dollars en cinq jours en réglant un problème que Gmail et Outlook ont négligé.

Diplômée de HEC, Mathilde Collin est, à 28 ans, la directrice générale de Front. Elle vient de partager une note de blog sur Medium pour expliquer ce qu'elle fait concrètement dans une journée.

Un exercice de transparence qu'elle a décidé de faire après que l'un des 65 salariés de l'entreprise lui ait posé cette question il y a quelques mois. "Cela m'a fait réaliser que mes rôles et mes fonctions n'étaient pas clairs pour tout le monde. Au cours d'une réunion, j'ai fait une présentation de ce que je faisais et j'ai illustré chaque section avec des exemples réels, tirés de la semaine précédente", explique-t-elle dans son billet de blog.

Avec sa permission, nous publions ici 13 diapos de la présentation — épurée des quatre slides contenant seulement des titres de sections et des remerciements — pour montrer comment elle dirige une startup en forte croissance, dont le chiffre d'affaires d'environ 10 millions de dollars a été multipliée par trois en trois ans.

Bref et descriptif, ce diaporama en anglais vaut le coup d'oeil pour tout dirigeant ou curieux qui se pose la question de la répartition du temps de travail d'un(e) startuppeur(se), le rôle et les responsabilités qui en découlent.

La présentation commence par les responsabilités de Mathilde Collin — et la plus importante selon elle: la santé à long terme de Front.

Elle estime que cet objectif couvre quatre aspects.

Le premier concerne la sécurité financière. La DG s'assure que "l'entreprise est bien capitalisée" en discutant notamment avec ses actuels et potentiels investisseurs.

Le deuxième couvre le produit et la stratégie de l'entreprise. Ceci passe par exemple par l'écoute discrète des appels passés aux clients ou le test de produits de nouveaux rivaux.

Troisième aspect, le maintien de la culture d'entreprise à laquelle Mathilde Collin est très attachée. Cela passe par les entretiens avec de nouveaux candidats ou la recherche de nouveaux bureaux.

Vient ensuite le recrutement de nouveaux dirigeants. "Trouver les meilleurs leaders et leur donner les moyens de réussir", résume la diapositive.

Après cette section sur les responsabilités, Mathilde Collin aborde la question des quatre différents rôles qu'elle occupe.

Le premier d'entre eux est celui de manager, auquel elle consacre la plus grande partie de son temps — 25%.

Mathilde Collin est également consciente d'être le visage public de l'entreprise et c'est pour cela qu'elle prend un peu de temps pour se rendre à des événements, répondre aux médias ou s'impliquer lors de négociations commerciales stratégiques.

En tant que cofondatrice et directrice générale, Mathilde Collin se retrouve aussi chaque jour confrontée à des décisions qu'elle seule peut prendre.

La Française n'en oublie par de communiquer en interne, en bloquant par exemple un créneau toutes les deux semaines pour répondre aux questions des salariés.

Il reste 10% de son temps qui est occupé par les emails. Et en chiffres, ça donne ça.

Et c'est sans compter ce qu'elle a encore envie d'accomplir et d'améliorer, tant sur le point de vue professionnel que personnel.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Une cadre de Facebook démonte 2 idées reçues sur le recrutement du géant tech

VIDEO: Voici pourquoi Steve Jobs ne laissait jamais ses enfants se servir d'un iPad