Deb Haaland, candidate démocrate à la Chambre des représentants, célèbre sa victoire. REUTERS/Brian Snyder

Le Parti démocrate a profité d'une vague de contestation contre le président américain Donald Trump pour ravir aux républicains le contrôle de la Chambre des représentants lors des élections de mi-mandat aux Etats-Unis mardi.

D'après les projections de NBC News, les démocrates vont obtenir 229 sièges contre 206 sièges pour les républicains à la Chambre des représentants, dont ils n'avaient plus le contrôle depuis huit ans. Tout au moins, selon les projections des médias américains, les démocrates vont-ils reprendre aux républicains les 23 sièges nécessaires pour leur ravir la majorité.

A 16h30, heure de Paris, les résultats confirmés donnaient 219 sièges aux démocrates et 193 aux républicains, 23 autres restant à conquérir. 

"Grâce à vous, demain sera un nouveau jour aux Etats-Unis. Le peuple américain veut la paix, il veut des résultats", a déclaré la chef de file des élus démocrates, Nancy Pelosi, lors d'un discours à Washington devant des partisans.

Cela va permettre au Parti démocrate de gêner la fin du mandat présidentiel de Donald Trump, en lançant des commissions d'enquête — sur d'éventuels conflits d'intérêts entre les sociétés de Trump et la présidence — et en appuyant l'enquête russe que mène le procureur spécial Robert Mueller.

Donald Trump a d'emblée envisagé cette possibilité, déclarant dans un tweet: "si les démocrates pensent qu'ils vont gaspiller l'argent du contribuable pour enquêter sur nous au niveau de la Chambre, alors nous serons forcés de faire de même pour toutes les révélations d'informations classées secret défense, et bien d'autres, au niveau du Sénat" 


 

Dès que la prise de contrôle de la Chambre des représentants par les démocrates sera effective, en janvier, le nouvel équilibre mettra à l'épreuve la faculté de Donald Trump à trouver des compromis, ce qu'il n'a pas été enclin à faire depuis son arrivée à la Maison blanche, les deux chambres du Congrès étant jusqu'alors contrôlées par les républicains.

En revanche, le Parti républicain a renforcé sa majorité au Sénat. Sur les 10 sièges défendus par les démocrates dans des Etats que Trump a remportés lors de la présidentielle, trois ont été remportés par des candidats républicains dans l'Indiana, Missouri et Dakota du Nord.

Du côté des duels attendus et élections historiques, voici les résultats à retenir: 

  • les candidates démocrates Ilhan Omar (Minnesota) et Rashida Tlaib (Michigan), vont faire leur entrée au Congrès américain, et devenir les premières femmes musulmanes élues au niveau national; 
  • la démocrate Deb Haaland, élue au Nouveau-Mexique, devient la première femme amérindienne à siéger à la Chambre des représentants;
  • la démocrate Alexandria Ocasio-Cortez, élue dans le Bronx à New York, va devenir la plus jeune élue du Congrès américain à 29 ans;
  • le démocrate Beto O'Rourke a perdu face au sénateur républicain Ted Cruz au Texas; 
  • le démocrate Andrew Gillum a perdu l'élection pour devenir gouverneur de Floride face à Ron de Santis.

Mises à jour à suivre...

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : La diversité l'emporte: voici les candidats qui sont entrés dans l'Histoire lors des élections de mi-mandat 2018 aux États-Unis

VIDEO: Un drone a filmé les impressionnantes chutes des Sept Sœurs en Norvège — elles font 250 mètres de haut