Les millennials, réputés pour leurs changements d'emplois intempestifs et leur amour pour le toast à l'avocat, sont les plus heureux de leur génération, selon un nouveau sondage de l'agence de recrutement Robert Half sorti cette semaine.

Les recherches, réalisées par Happiness Works pour Robert Half, ont découvert que seulement 8% des 18 à 34 ans se considèrent malheureux au travail, ce qui représente moins de la moitié du chiffre de la tranche d'âge des 35 à 49 ans et de ceux de plus de 55 ans. 

En effet, 16% des 35 à 49 ans se considèrent malheureux, et 17% des plus de 55 ans.

Dans l'ensemble, le sondage de Robert Half a révélé que les travailleurs ont tendance à être plus blasés à mesure que leur carrière progresse, ce qui pourrait avoir un impact négatif sur les entreprises pour lesquelles ils travaillent.  

"Les employés de plus de 35 ans ont une expérience précieuse dont toute l'entreprise peut bénéficier et apprendre," dit Phil Sheridan, directeur senior à Robert Half UK, dans un communiqué.

"Il est important que leur bonheur ne soit pas négligé, donc les entreprises ont besoin de prendre le temps d'investir dans leur personnel à chaque niveau."

Les facteurs contribuant à ce bonheur en déclin sur le lieu de travail sont les suivants:

  • la pression d'accepter plus de postes à responsabilité au sein de l'entreprise;
  • le manque de liberté créatrice;
  • et la difficulté à concilier travail et vie personnelle.

D'après l'étude de Robert Half, les salariés heureux ont plus de chances d'être productifs et de faire du bon travail, citant des recherches effectuées par l'université de Warwick, qui a trouvé que les travailleurs heureux sont jusqu'à 12% plus productifs que ceux qui ne le sont pas. 

"Les gens heureux ont tendance à se soucier plus de leur travail, alors ils font plus d'efforts. Cela veut aussi dire qu'ils sont plus rapides pour remarquer quand les choses ne vont pas et pour agir en vue d'éviter les conséquences négatives," dit Nick Marks, responsable de Happiness Works, à l'origine du sondage.

Version originale: Will Martin/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Une étude révèle qu'en France, on est le plus heureux au travail entre 18 et 34 ans