Le DG de Snap, Evan Spiegel, et la mannequin Miranda Kerr. Getty Images

Le DG de Snap Evan Spiegel ne s'est pas encore exprimé publiquement sur la copie constante de son application par Facebook

Et le jeune cofondateur de Snap étant avare d'interviews, il y a peu de chance qu'on sache un jour ce qu'il en pense. 

Mais sa fiancée, le mannequin Miranda Kerr, elle, donne plein d'interviews. 

Dans un récent entretien avec Richard Godwin du Sunday Times, Miranda Kerr a dit qu'elle était "consternée" par les copies de Snapchat par Facebook.

"Ils peuvent pas être innovants?", a-t-elle déclaré. "Ils sont obligés de voler toutes les idées de mon conjoint?"

Il n'est pas dit que les sentiments de Miranda Kerr soient partagés par Evan Spiegel, mais ses remarques montrent comment quelqu'un de très proche d'Evan Spiegel voit les pratiques de Facebook.

Voici un extrait de l'entretien de Miranda Kerr avec le Sunday Times: 

" 'Je ne supporte PAS Facebook', lâche-t-elle. Elle-même n'est pas sur Facebook, mais elle a 10 millions de followers sur Instagram, qui appartient à l'entreprise de Mark Zuckerberg. Instagram a récemment lancé une série de fonctionnalités très snapchattiennes, qui ont réveillées ses tendances protectrices. 

'Ils ne peuvent pas être innovants? Ils sont obligés de voler toutes les idées de mon conjoint? Je suis tellement consternée par ça... Quand vous copiez quelqu'un directement, ce n'est pas de l'innovation.' Puis un air de panique s'empare de son visage. 'Je pourrais valider cette interview? Crystal!' Elle secoue son attachée de presse qui a déjà décroché de la conversation. 'Oh, je m'en fous. C'est une honte. Comment ils font pour dormir la nuit?' "

Il est de notoriété publique que Facebook a essayé d'acheter Snapchat pour quelques milliards de dollars en 2013, mais Evan Spiegel avait refusé l'offre. Facebook a copié le format Story de Snapchat sur Instagram l'été dernier, puis a introduit la même fonctionnalité dans Messenger. La société teste aussi Facebook Stories dans son appli principale.

Snap a mentionné Facebook comme étant l'un des principaux facteurs de risque pour son activité dans ses documents d'introduction en Bourse. Snapchat, qui revendique 158 millions d'utilisateurs quotidiens, a constaté une baisse significative de son audience après le lancement d'Instagram Stories l'an passé. 

Version originale: Alex Heath/Business Insider 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Facebook s’inspire ouvertement de Snapchat — voici 13 imitations flagrantes