Molly Bloom, l'auteure de "Le Grand Jeu", est devenue célèbre dans les cercles de célébrités car elle organisait les parties de poker clandestines les plus sélectes. Les mises étaient tellement élevées qu'elle a vu un homme perdre 100 millions de dollars en une soirée.

Son livre a été adapté en film, en salles depuis le 3 janvier, dans lequel Jessica Chastain joue son rôle.

Ci-dessous, une transcription de la vidéo.

Molly Bloom: Quelques-uns des hommes les plus célèbres, riches et puissants du monde participaient à cette partie. Ma partie régulière à New York avait un ticket d'entrée à 250.000 dollars, sans limite. Les gens mettaient tout sur la table dans les 30 premières minutes. J'ai vu quelqu'un perdre 100 millions de dollars en une soirée.

Bonjour, je suis Molly Bloom. Je suis l'auteure de "Le Grand Jeu". Et, je suis ici pour raconter pourquoi ma vie a été adaptée en film.

Donc, j'ai déménagé à Los Angeles. Mes parents n'étaient pas trop d'accord et donc j'ai dû avoir plein de jobs différents. Un d'entre eux consistait à travailler pour un homme à Hollywood qui organisait une partie de poker hebdomadaire. Il a dit que cela allait être une de mes responsabilités de l'aider lors de cette partie. Lors de la première soirée à laquelle j'ai assisté, je me suis rendue compte que c'était une opportunité intéressante de me construire un réseau et d'accéder à des informations incroyables car quelques-uns des hommes les plus célèbres, riches et puissants du monde participaient à cette partie.

Je pense que ce qui rendait cette partie si unique c'était que je n'étais pas une joueuse et je ne dirigeais pas une partie parce que j'avais envie d'y jouer. Je voyais cela comme un business. Je voyais cela comme une startup et je voulais faire grandir mon business et donc j'ai commencé à rechercher des joueurs. J'ai commencé à chercher dans différents coins du pays, du monde, et a trouver ces gros poissons, ces gros joueurs, qui pouvaient contribuer à cet environnement très attirant et extraordinaire.

Vous savez, je reconnais que ces hommes avaient beaucoup de privilèges. Acquérir de nouvelles choses ne les intéressait pas. Ils voulaient vivre des expériences et j'ai pu en créer une qui était très excitante. Il y avait une part d'adrénaline, un côté sport de combat. Au final, je reconnais qu'il y avait un côté addictif.

J'ai vu quelqu'un perdre 100 millions de dollars en une soirée. Quand vous voyez cela, en tant que gérant d'un jeu, vous réalisez que ces nombres sont incroyablement intenables et malsains. Donc je n'étais pas contente de ces pertes. Cela ne m'a donné ni joie ni adrénaline. Je reconnais que c'était malsain et intenable.

Il y avait des millions et des millions et des millions de dollars qui changeaient de main parfois en une soirée. Cela n'arrêtait pas de grandir.

Je faisais en sorte que ces parties restent intimes. Vous savez, avec autant d'argent sur la table, autant de risque, vous vouliez faire en sorte que les gens se sentent en sécurité. Ils ne veulent pas se sentir au milieu d'un sport spectacle — en fait les gagnants le veulent, mais pas les perdants.

Produit par Grant Eizikowitz et Kevin Reilly.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Les 9 séries à rattraper sur Netflix pendant les fêtes de fin d'année pour attaquer 2018 sereinement