REUTERS/Yves Herman

  • X, la division des projets fous d'Alphabet, utilise l'expression #MonkeyFirst pour décrire la façon dont elle s'attaque à la partie la plus difficile d'un projet en premier.
  • C'est parce qu'ils veulent savoir si le projet vaut le coup d'être poursuivi avant d'y consacrer du temps et de l'argent. 
  • Astro Teller, "capitaine de ces projets fous" au laboratoire X, dit que trop peu d'entreprises adhérent à ce processus de productivité. 

Si vous voulez comprendre comment on travaille chez X, vous devez commencer par imaginer un singe. 

En particulier, un singe debout sur un piédestal de trois mètres en train de réciter des passages de Shakespeare.  

Astro Teller, "capitaine des projets fous" à la division X, utilise cette image pour illustrer un principe fondamental derrière le fonctionnement du laboratoire des projets fous d'Alphabet. Il demande surtout aux gens de réfléchir à cette question: "Si vous voulez arriver à mettre ce singe sur ce piédestal pour qu'il récite du Shakespeare, par où commenceriez-vous?"

La bonne réponse, selon Astro Teller, c'est d'entraîner ce singe. La mauvaise réponse est de construire un piédestal. Pourquoi? Car entraîner un singe est infiniment plus compliqué que construire un piédestal — et à X, il est impératif de faire la chose la plus difficile en premier. 

Un récent article publié par Derek Thompson dans "The Atlantic" dit qu'il existe une expression au sein de la division X qui s'appelle "#MonkeyFirst" ("le singe en premier").

Astro Teller a confié à "The Atlantic":

"Vous pouvez toujours construire le piédestal. Mais tous les risques et l'apprentissage viennent du travail extrêmement dur qui consiste à entraîner en premier le singe."

Dans une interview accordée au Wall Street Journal en 2016, Astro Teller avait expliqué pourquoi #MonkeyFirst symbolise clairement ce qui distingue des autres entreprises aujourd'hui: 

"Beaucoup de travail, bizarrement, entre sur le piédestal très tôt dans de nombreuses entreprises — y compris parfois chez X — car il y a tellement de pression à l'idée de se faire récompensé(e) pour avoir fait un bon travail. 'Hey, beau piédestal!"

Dans un post de blog datant de 2016, Astro Teller a utilisé la même métaphore de façon encore plus flagrante: "A un moment ou un autre, le chef va se pointer et demander où en sont les choses — et vous devez être capable de mettre en avant autre chose qu'une longue liste de raisons disant pourquoi il est vraiment très difficile d'apprendre à un singe à parler." 

Dans ce même post de blog, Astro Teller a partagé un exemple qui montre comment cela fonctionne précisément à la division X. 

L'équipe de magiciens a développé une façon de transformer des pulls en carburant liquide au bilan carbone neutre. Leur "piédestal" était de construire une technologie capable de générer ce carburant. Leur "singe" était de trouver un moyen de rendre ce carburant compétitif. 

Quand ils se sont rendus compte que leur singe n'était pas prêt de voir le jour de sitôt, l'équipe a décidé de mettre fin au projet, "afin de libérer les ressources de X pour d'autres projets fous qui avaient plus de chances de réussir dans les années à venir."

En fait, #MonkeyFirst est une version à l'échelle de l'entreprise de "manger une grenouille" ou de s'atteler à la tâche la plus difficile de votre liste de choses à faire. (L'expression est basée sur une citation de Mark Twain: "Mangez une grenouille vivante est la première chose à faire le matin, rien de pire ne vous arrivera le reste de la journée.")

Dans ce cas, manger la grenouille — ou entraîner le singe — en premier ne correspond pas seulement au fait de s'attaquer à la chose la plus difficile avant que votre énergie et votre enthousiasme ne s'en aillent. Il s'agit aussi de voir si votre projet est viable — car si ce n'est pas le cas, il vaut mieux le dire sans plus tarder. 

Comme Astro Teller le reconnaît dans son post de blog, tous les managers ou toutes les entreprises n'apprécieront pas forcément d'entendre que la tâche n'est pas faisable. Heureusement, plus de cadres supérieurs vont adopter cet état d'esprit dans un futur proche — cela pourrait stresser sur le court terme, et va probablement maximiser la productivité sur le long terme. 

Version originale: Shana Lebowitz/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Le département des 'projets fous' de Google travaille avec un restaurant australien pour livrer des burritos par drone

VIDEO: Ces étonnants projets de gratte-ciels sont en bois