La banque mobile N26 revendiquait plus de 200.000 utilisateurs en France au début de l'année 2018. N26

La banque mobile allemande N26 vient de lever 160 millions de dollars dans un tour de table de Serie C, auprès d'Allianz X, la division de l'assureur en charge des investissements dans le numérique, et du géant chinois Tencent, qui se trouve derrière l'application de messagerie WeChat et celle de paiement WePay.

Créée en 2013, N26 avait déjà levé 55 millions de dollars depuis sa création, soutenue notamment par l'investisseur membre du conseil d'administration de Facebook et conseiller de Donald Trump, Peter Thiel.

Cet investissement fait de la fintech l'un des plus grands réussites de la tech en Europe, toujours indépendante, avant une éventuelle IPO d'ici cinq ans, a laissé entendre le fondateur et DG ,Valentin Stalf, interrogé par Tech Crunch.

N26 va utiliser cet argent pour son expansion internationale, notamment au Royaume-Uni et aux Etats-Unis, mais aussi pour mettre encore plus d'intelligence artificielle dans son produit.

La startup est convaincue que les gens veulent de plus en plus de confort et sont prêts à laisser un robot gérer leur argent, avec des tâches suggérées et automatisées.

"N26 continuera à innover en développant notamment l'utilisation de l'intelligence artificielle pour proposer une expérience bancaire sur-mesure toujours plus agréable et plus personnalisée. Pour N26, l'intelligence artificielle permettra de mieux répondre aux attentes des utilisateurs, domaine dans lequel les banques traditionnelles pèchent", détaille un communiqué.

N26 revendique 850.000 utilisateurs dans 17 pays — dont 200.000 en France. Son objectif est de rassembler 5 millions de clients en 2020, en élargissant ses produits à l'assurance, l'épargne et l'investissement. N26 a déjà traité plus de 9 milliards d'euros de volume de transactions à ce jour et s'attend à dépasser les 13 milliards rien qu'en 2018.

La banque mobile — qui propose des comptes bancaires comme n'importe quelle banque — s'est démarquée avec sa rapidité et facilité d'utilisation alors que le secteur est bouleversé par l'arrivée de nouveaux entrants tels que Revolut, Monzo et à un degré moindre Orange Bank sur un marché local.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Revolut atteint 1,5 million de clients alors que sa croissance effrénée continue

VIDEO: Voici la raison étonnante pour laquelle il y a des murs le long des autoroutes