Illustration d'un mini hélicoptère que la NASA prévoit d'envoyer sur Mars en juillet 2020. NASA/JPL-Caltech via REUTERS

  • La NASA va lancer un rover qui fonctionne à l'énergie nucléaire sur Mars en juillet 2020 pour un atterrissage prévu pour février 2021. 
  • L'agence spatiale américaine a aussi confirmé que l'engin de la taille d'une voiture sera accompagné d'un mini hélicoptère qui pèse 1,8 kg. 
  • Il s'agira de la première fois qu'un hélicoptère volera dans l'atmosphère martienne. Si la mission est un succès, elle devrait inspirer des explorations futures sur Mars vers des endroits inaccessibles par les rovers.

La NASA a récemment annoncé qu'un mini hélicoptère baptisé "Mars Helicopter" accompagnera le rover appelé "Mars 2020", qui aura pour but de mener des études géologiques, vérifier l'habitabilité de l'environnement martien et essayer de trouver des traces d'une vie ancienne.

L'engin décollera depuis le site de Cap Canaveral en Floride en juillet 2020 et devrait atterrir en février 2021. Après le fameux Curiosity, ce nouveau rover constituera la nouvelle génération de rovers qui vont explorer Mars. 

Le mini hélicoptère, qui sera déployé à l'atterrissage de la sonde, permettra de démontrer si des engins plus lourds que l'atmosphère martienne pourraient être viables et utiles sur Mars, notamment pour atteindre des sites inaccessibles depuis le sol, a indiqué l'agence spatiale américaine dans son communiqué.

Il s'agira de la première fois qu'un hélicoptère volera dans l'atmosphère martienne et pour parvenir à cet exploit, ses pales d'hélices devront tourner dix fois plus rapidement que sur Terre.

Voici ce que l'on sait sur Mars Helicopter, le premier hélicoptère qui devrait voler dans l'atmosphère martienne en 2021. 

L'engin Mars Helicopter pèse environ 1,8 kg et son fuselage est environ de la taille d'une balle de baseball.

L'hélicoptère sera déployé sur le sol martien par le rover Mars 2020. Des contrôleurs sur Terre commanderont à distance — avec quelques minutes de décalage — l'engin pour qu'il effectue son premier vol, une fois que les batteries seront chargées et les premiers tests réalisés. 

"Le record d'altitude pour un hélicoptère volant ici sur Terre est d'environ 12.000 mètres. L'atmosphère de Mars ne représente qu'un pour cent de celle de la Terre, donc quand notre hélicoptère est à la surface martienne, il est déjà à l'équivalent Terre de 30.480 mètres", a expliqué dans un communiqué Mimi Aung, la chef de projet Mars Helicopter au JPL de la Nasa.

L'hélicoptère est équipé de cellules solaires pour charger ses batteries lithium-ion et d'un mécanisme de chauffage pour le garder au chaud pendant les froides nuits martiennes. Sur la planète rouge, la température peut descendre la nuit jusqu'à -140 °C.

Ses pales d'hélices vont tourner à près de 3000 tours par minute, soit environ 10 fois plus que sur Terre, afin de pouvoir voler dans l'atmosphère martienne. 

"La NASA est fière de son histoire de pionnière", a indiqué Jim Bridenstine, patron de l'agence spatiale américaine, ajoutant que "l'idée d'un hélicoptère volant dans le ciel d'une autre planète est palpitante". 

Illustration d'un mini hélicoptère que la NASA prévoit d'envoyer sur Mars en juillet 2020. NASA/JPL-Caltech via REUTERS

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : 'Elon Musk pousse tous les autres à aller de l'avant': On a parlé à la chercheuse de la Nasa qui prépare les futures missions sur Mars

VIDEO: Un gastro-entérologue explique pourquoi le régime sans gluten est mauvais pour la santé