Starbucks a signé un accord de 7 milliards de dollars avec Nestlé pour distribuer ses produits hors de ses cafés. REUTERS/Mike Segar

Nestlé et Starbucks ont annoncé ce lundi 7 mai 2018 la création d'un partenariat qui verra le Suisse verser 7,15 milliards de dollars (5,98 milliards d'euros) pour commercialiser une vaste gamme de produits élaborés par le groupe américain hors de ses points de vente.

L'opération devrait être conclue d'ici la fin de l'année 2018.

L'activité rachetée génère des ventes annuelles de 2 milliards de francs, précise le quotidien suisse Le Temps.

La transaction exclut les produits prêts-à-boire, ainsi que toutes les ventes de produits réalisées dans les salons de café Starbucks.

"Cette alliance globale dans le café apportera l'expérience Starbucks dans les foyers de millions d'autres personnes dans le monde, grâce à la portée et à la réputation de Nestlé", a déclaré Kevin Johnson, PDG de Starbucks dans un communiqué.

Avec cette transaction, Nestlé espère séduire davantage la génération des millennials qui ont grandi avec la marque Starbucks et qui sont disposés à dépenser davantage pour consommer des produits plus exotiques voire plus sophistiqués.

Pour le groupe suisse — qui a imaginé le concept de Nespresso — ces produits sont susceptibles de dégager des marges plus confortables que celles qu'il distribue traditionnellement (Nescafé, Nespresso, Nesquik, etc.)

Nestlé a en outre indiqué qu'avec cette opération, quelque 500 employés de Starbucks rejoindraient ses rangs.

Starbucks a fait savoir dans la foulée qu'il utiliserait le produit de cette opération pour accélérer son programme de rachats d'actions et qu'elle aurait un effet relutif sur son bénéfice par action (BPA) d'ici 2021.

Le géant suisse anticipe de son côté une contribution positive d'ici 2019.

Starbucks a annoncé que son programme de redistribution auprès de ses actionnaires, d'un montant d'environ 20 milliards de dollars, serait accéléré, que ce soit sous la forme de rachats d'actions et de versement de dividendes.

Une téléconférence est prévue pour les investisseurs ce lundi à 17h30, GMT.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : La grève reprend à Air France après le départ du PDG — voici ce qui va se passer maintenant

VIDEO: La pire chose à faire quand vous vous levez le matin — selon un médecin du sommeil