"The Defenders". Netflix.

Netflix classe ses abonnés en plus de 2000 catégories différentes en fonction de leurs goûts, a rapporté Wired ce 22 août 2017, à l'occasion de la sortie de la nouvelle série originale de la plateforme de vidéo à la demande par abonnement, "The Defenders".

Selon le mensuel américain, cette série a pour particularité de faire le "pont" entre bon nombre de ces 2000 catégories, car elle rassemble quatre protagonistes de quatre séries différentes de l'univers Marvel ("Jessica Jones", "Daredevil", "Luke Cage", "Iron Fist"), qui attirent chacune un public différent sur Netflix.

Netflix appelle ces catégories des "communautés de goûts", et chaque spectateur peut faire partie en moyenne de trois ou quatre communautés de goûts différentes. Ces catégories correspondent en fait au chemin qu'un abonné Netflix parcourt lorsqu'il vaque de série en série. 

Par exemple "Narcos" est la série que les spectateurs ont le plus souvent regardé avant de passer à "Luke Cage" — contrairement à ce que l'on pourrait penser, ce n'est pas "Jessica Jones", dont "Luke Cage" est pourtant la série dérivée. Mais il existe également des spectateurs qui enchaînent des comédies comme "Grace and Frankie" avec des drames sombres de type "Bloodline", que l'algorithme de Netflix doit prendre en compte. 

Ce chemin est très utile au géant du streaming, pour décider de ce qu'il vous proposera comme contenus en page d'accueil de la plateforme. Ce mode de suggestions est l'un des atouts phares du service de streaming. Et plus la recommandation est pertinente, plus il y a de chance que l'abonné reste longtemps sur Netflix. 

La nouvelle série "The Defenders" devient ainsi le programme-test par excellence, car elle mélange des héros et des thématiques qui ne se mélangent pas d'habitude — "Jessica Jones" serait plus dans la catégorie "humour grinçant et crimes sombres", tandis que "Daredevil" se classe dans le groupe "anti-héros et ambiguïté morale". 

"Maintenant que les 'Defenders' sortent, nous allons regarder combien de gens, parmi ceux à qui on l'a montré, ont cliqué dessus, et combien ont dû le taper dans la barre de recherche parce qu'on ne leur a pas proposé en haut de leur page d'accueil", a expliqué Todd Yellin, vice-président en charge du produit, à Wired.

La série a ainsi le potentiel pour rassembler tant de spectateurs que cela créera inévitablement de nouvelles "communautés de goûts" au sein des abonnés Netflix. Et la plateforme pourra ainsi diversifier encore plus ses suggestions et renforcer le pouvoir de recommandation de son algorithme. 

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Voici les 9 séries à rattraper sur Netflix pendant l'été pour être au taquet à la rentrée