La bande-annonce finale de "Stranger Things" saison 2. YouTube/Netflix

Netflix a annoncé lundi qu'il comptait emprunter 1,5 milliard de dollars et c'est la seconde fois depuis moins d'un an que le service de vidéo en ligne se finance sur le marché obligataire pour alimenter son développement dans les contenus originaux.

Il a précisé qu'il comptait employer le produit net de l'émission à des projets d'ordre général, qui peuvent comprendre des acquisitions et de la production de contenus.

Netflix a dit qu'il comptait investir près de 8 milliards de dollars dans les contenus cette année.

C'est la deuxième fois en moins d'un an que le service de vidéo par abonnement a recours à cette procédure. Il avait emprunté 1,6 milliard de dollars en octobre 2017. 

Cette stratégie commence à inquiéter certains analystes. Dans une déclaration à nos confrères de BI US, l'un d'entre eux — Michael Pachter de Wedbush Securities— a déclaré que les investisseurs du service de streaming sont "inconscients du fait que Netflix brûle de l'argent à un rythme alarmant".

Michael Pachter pense que Netflix va emprunter 2,5 milliards de dollars cette année puis 3 milliards en 2019. Il pense que le prix de l'action chutera à environ 110 dollars contre plus de 300 dollars à l'heure actuelle, porté par une hausse continue de ses abonnés dans le monde entier.

Le site a également fait état d'une dette à long terme de 6,5 milliards de dollars à la fin du premier trimestre et a dit qu'il escomptait un cash flow — flux de trésorerie — disponible négatif au second semestre.

Suivant son dernier compte rendu trimestriel, Netflix dispose d'une trésorerie de l'ordre de 2,6 milliards de dollars.

L'action Netflix gagnait 1% dans les échanges avant-Bourse.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Pourquoi le patron de Netflix dit que son entreprise est 'l'anti-Apple'

VIDEO: Voici les erreurs à ne pas commettre quand vous choisissez quelles photos mettre sur Tinder