Ola, la plateforme indienne de mise en relation entre chauffeurs et clients, aurait levé 2 milliards de dollars (1,7 milliard d'euros) auprès notamment de SoftBank et Tencent, a rapporté Bloomberg ce mardi 3 octobre 2017.  

Ola, qui combine à la fois des partenariats avec taxis, VTC, partage de véhicules entre particuliers, revendique 600.000 véhicules sur un marché indien valorisé aujourd'hui à 10 milliards de dollars, rappelle FrenchWeb.

En juillet 2017, le Japonais SoftBank avait déjà investi dans Grab, un autre concurrent d'Uber, qui veut être leader du transport en Asie du sud-est. Un an plus tôt, Uber s'était désinvesti de la Chine en transférant ses activités au concurrent Didi Chuxing.

SoftBank ne cache pas son envie qu'Uber reproduise cette même décision avec Ola en Inde:

"On a vu ce qu'il s'est passé en Chine avec Uber et Didi... A un moment, ils ont compris que c'était pertinent, économiquement. Au lieu de perdre tout deux des milliards de dollars à se battre, Uber est parti en prenant une part dans Didi",  a souligné le DG du fonds d'investissement SoftBank Rajeev Misra le 2 septembre dernier.

Mais Uber a beaucoup investi en Inde. Le géant américain revendique 450.000 chauffeurs sur sa plateforme, tandis qu'Ola en compterait 800.000.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Le rival chinois d'Uber arrive à Paris en promettant aux chauffeurs de gagner plus