Le PDG d'Orange, Stéphane Richard, à la conférence de présentation d'Orange Bank, le 20 avril 2017. REUTERS/Charles Platiau

Orange va lancer sa banque mobile baptisée "Orange Bank" destinée au grand public le 6 juillet prochain.

Grâce à ce nouveau service, il espère séduire à terme deux millions de nouveaux clients, avait déclaré son PDG Stéphane Richard lors de la présentation d'Orange Bank en avril dernier.

La concurrence s'avive sur ce marché avec Carrefour, La Banque Postale, Hello Bank pour ne citer qu'eux. 

Le groupe télécoms compte aussi miser sur le big data pour son nouveau produit. 

Dans un communiqué diffusé hier, l'entreprise a annoncé être en négociations exclusives pour prendre le contrôle de la société française Business & Decision, spécialisée dans le conseil et l'intégration de systèmes.

Le syndicat CFE-CGC, majoritaire chez Orange Business Services, a souligné l'intérêt de cette future acquisition potentielle, qui permettrait "à Orange de fournir des services d'excellence à ses clients grand public notamment dans Orange Bank".

Interrogé par nos confrères de La Tribune, Thierry Bonhomme, patron d'Orange Business Services (division d'Orange dédiée aux services aux entreprises), indique surtout que cette acquisition va permettre à Orange de gagner en crédibilité en matière de traitement, d'analyse et de management des données d'entreprise:

"Cette acquisition nous permet de monter en puissance. Dans ce domaine, pour être crédible, l'effet taille compte."

Thierry Bonhomme a par ailleurs précisé que la présence de la startup spécialisée dans le big data dans 12 pays constitue une bonne porte d'entrée pour séduire les clients à l'étranger, et notamment les grands groupes mondiaux.

Orange investirait près de 42 millions d'euros dans l'expert de la big data, sous la forme d'une participation majoritaire de 67% du capital au prix de 7,93 euros par action.

Le groupe espère boucler l'opération d'ici la fin du troisième trimestre de l'année.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Apple s'éloigne d'une stratégie qui ne plaisait ni aux maisons de disques ni à Kanye West